Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Youngbloods'

Pas Folk rock psyché s’abstenir.

Posté : 29 juin, 2011 @ 4:35 dans folk-rock, Psychedelic Rock, Youngbloods | Pas de commentaires »

youngbloodsalbum1967.jpg

THE YOUNGBLOODS 

THE YOUNGBLOODS – 1967 CoolCoolCool

 

En 1967, le New-Yorkais Colin Young, Jerry Corbitt, Lowell Levinger III, Joe Bauer, tous les  trois de Boston,  ont déjà quelques kilomètres au compteur lorsqu’ils débarquent au studio pour l’enregistrement du premier album des Youngbloods. Le premier s’est fait un nom dans les clubs de Greenwich Village, a collaboré avec John Sebastian et revendique déjà deux disques à son actif. Les  autres font valoir  un solide acquis technique dans le jazz, le folk et le bluegrass. RCA les prend sous son aile et  publie cet album éponyme, réédité en 1971 sous le nom de Get Together (nom du titre figurant sur ce LP, qui n’a contribué à leur popularité que plus tard). Pour une première levée, les Youngbloods s’en sortent finalement plutôt bien. Bien foutu, son côté folk-rock psychédélique ambiant est le miroir de l’idéal hippie du moment (certaines pistes sont toutefois plus rock ou bluesy). Les titres accrochent, les guitares se montrent (Corbitt est un élément prépondérant), le chant est enjôleur, la voix est belle ; le son est bien attaché à cette période. Disque agréable et diversifié, que les freaks nostalgiques s’empresseront d’acquérir, plutôt que ceux dont ce genre musical ne constitue pas la tasse de thé,  il balance bien et est propice à enjouement, n’étant pas sans rappeler, parfois, les Beatles du milieu des années 60. Il s’appuie sur un sympathique et léger rigtime, Grizzly Bear, All Over The World (La-La), sur le classique intemporel  à coloration Peace And Love, Get Together (de Dino Valenti, du Quicksilver Messenger Service), sur Tears Are Falling. Les seuls éléments discutables de ce disque sont les reprises pas toujours judicieuses comme Statesboro Blues, Ain’t That Loving You Baby et surtout C.C Rider. Pris dans son ensemble, ce LP pour lequel Felix Pappalardi a assuré la production, est des plus respectables (PLO54).

 

01. Grizzly Bear 

02. All Over The World (La-La) 

03. Statesboro Blues 

04. Get Together 

05. One Note Man 

06. The Other Side of This Life 

07. Tears Are Falling 

08. Four In The Morning 

09. Foolin’ Around (The Waltz) 

10. Ain’t that Loving You, Baby 

11. C.C. Rider

 

  

Jesse Colin Young (Bass, Guitar, Vocals)/Jerry Corbitt (Bass, Guitar)/Lowell Levinger III “Banana” (Keyboards)/Joe Bauer (Drums). 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

12345
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE