Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Ultimate Spinach'

L’avènement du Bosstown Sound.

Posté : 28 juin, 2011 @ 8:51 dans Blues, Hard Rock, Psychedelic Rock, rock, Ultimate Spinach | Pas de commentaires »

ultimatespinach.bmp

ULTIMATE SPINACH 

ULTIMATE SPINACH – 1967 CoolCoolCool

 

Prenez quelques affaires, bouclez votre baluchon pour un trip psychédélique avec Ultimate Spinach en guise d’agence de voyages et MGM, comme compagnie de transport aérien. Vous en ressortirez ragaillardi, comme Popeye The Sailor. 1967, année Flower Power par excellence, marque  l’avènement de ce groupe phare du Bosstown Sound (ou Boston Sound), opération marketing montée de toutes pièces par Alan Lorber de MGM (et devenue une scène rock à part entière), pour proposer une alternative au San Francisco Sound. Sans chercher à les opposer ou à les comparer, reconnaissons à ce projet publicitaire quelques belles réussites comme Beacon Street Union, Orpheus et… Ultimate Spinach, le plus représentatif, né de la volonté d’Ian Bruce Douglas, son chanteur et multi-instrumentiste. Son premier jet, l’album éponyme sorti fin 1967/début 1968, est devenu un classique de l’acid rock, après avoir été voué aux gémonies, par la critique, à l’époque de sa parution (en dépit de bonnes ventes et de son maintien dans les charts pendant 36 semaines). Le folkbluesy Ego Trip, morceau d’entame, situe bien cette atmosphère cosmique dictée par le Bosstown Sound qui s’appuie sur des techniques de studios très élaborées. Sur un plan musical, ce mélange diversifié de rock psychédélique, de folk et de classique, ce son unique  et ses effets réverbérés sont une belle réussite et ne sont  pas sans rappeler, toutes proportions gardées, les Doors, les Moody Blues (passages instrumentaux) ou l’Airplane (de par la voix de Barbara Hudson dans The Hip Death Goddess, un chant funèbre qui culmine à plus de 8 minutes). Rajoutez-y de la musique baroque, des sitars, des wah wah, de la flûte, du Farfisa (orgue), de l’harmonica… Si l’ensemble dégage une vraie sincérité et du charme, il ne parvient cependant pas à égaler les Axis Bold As Love ou Disraeli Gears, étalons du genre et encore moins le Sergent Peppers, son indéboulonnable archétype.  La faute à un jeu de guitare un peu léger. Sacrifice Of The Moon, Ego Trip, Plastic Raincoats/Hung Up Minds, Your Head Is Reeling constituent les titres les plus convaincants  sur cet album (PLO54).

 

1. »Ego Trip » – 3:13 

2. »Sacrifice Of The Moon » – 3:45 

3. »Plastic Raincoats/Hung Up Minds » – 2:56 

4. »(Ballad Of) The Hip Death Goddess » – 8:14 

5. »Your Head Is Reeling » – 3:36 

6. »Dove In Hawk’s Clothing » – 3:54 

7. »Baroque #1″ – 4:48 

8. »Funny Freak Parade » – 2:35 

9. »Pamela » – 3:08 

 

 

Ian Bruce-Douglas – Keyboards,Sitar, Vocals, Guitars,Harmonica, Theremin, Wood Flutes, Vibraphone,12-String Bass Guitar/Barbara Hudson – Vocals, Guitar/Keith Lahteninen – Drums,Percussion, Vocals/Ted Myers – Guitar,Vocals/Richard Nese – Bass/Geoffrey Winthrop – Guitar,Sitar,Vocals 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE