Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Three Dog Night'

Un coup gagnant.

Posté : 25 août, 2010 @ 3:08 dans Three Dog Night | Pas de commentaires »

threedognightthreedognight1969.jpg

THREE DOG NIGHT 

THREE DOG NIGHT « ONE » – 1969  CoolCoolCoolCoolCool

 

 

Three Dog Night est le pendant australien d’un « froid canard » nocturne. Drôle de nom pour un drôle de groupe. En effet, Three Dog Night est tout ce qu’il y a d’atypique dans la mesure où il s’est taillé une réputation phénoménale fin 60, début 70, aux Etats-Unis, en piochant dans le répertoire des autres. Ce groupe rivalisait alors avec l’autre faiseur de tubes du moment, Creedence Clearwater Revival. A la différence près que CCR fonctionnait avec ses morceaux (ou ceux de John Fogerty) tandis que TDN ressortait des catalogues, des titres d’artistes généralement inconnus (qui deviendront connus plus tard pour certains), titres passés inaperçus, n’ayant pas marché et que le groupe de Hutton, Negron et Wells (les trois chanteurs) se faisaient fort de révéler et surtout de fructifier. En faisant appel à Michael Allsup (guitare), Floyd Sneed (batterie), Jimmy Greenspoon (claviers) et Joe Schermetzler, alias Schermie pour les intimes (basse), ce groupe américain (né en 1968) allait écumer les charts, truster les disques d’or en empruntant aux autres. Three Dog Night, sur l’époque sur laquelle il a surfé avec réussite, aura quand même vendu 40 millions de disques. Rendez-vous compte… Pour exemple, sur l’album qui nous intéresse, produit par un certain Gabriel Mekler et sorti en 1969, One a été repris à Harry Nilsson, inconnu au bataillon du rock à l’époque. Cette chanson, qui aurait pu croupir anonymement au fond d’un tiroir, Three Dog Night, lui a donné ses lettres de noblesse, en faisant un single à lauriers. C’est la raison pour laquelle l’album, éponyme au départ, s’est vu affublé du rajout « One » sur sa pochette et ce, quelques semaines seulement après que l’album ait commencé à inonder les radios FM. Sur ce disque, il faut aussi savoir que le groupe chante et joue, durant l’enregistrement, dans les conditions d’une prestation live. Aucun doublage donc. L’album est éclectique et composé de titres qui situent bien l’esprit de liberté qui soufflait sur le rock à cette époque. Reprises de Traffic (Heaven Is In Your Mind), de Lennon et MacCa (It’s For You), de Danny Whitten du Crazy Horse de Neil Young (Let Me Go) ou de Young himself (The Loner), de Robertson du Band (Chest Fever), de Randy Newman (Bet No One Ever Hurt This Bad), de Tim Hardin (Don’t Make Promises) ainsi qu’un Nobody, autre carton du disque… voilà ce qui vous attend dans ce premier album de Three Dog Night. On pourra certes  leur reprocher leur manque d’originalité d’avoir repris les chansons d’autres et de ne pas s’être investis dans leurs propres créations. Ok, je vous le concède. Ce n’est pas pour autant qu’il faille les sectoriser dans une sous-catégorie de chanteurs de bars, de groupes de bals ou d’ensembles de kermesses. L’affaire était très sérieuse, rondement menée et surtout très efficace. Et le succès à la hauteur de leur grand talent. Et ce n’est qu’un début !

 

 1.     « One« , (Harry Nilsson) – 3:00 

2.     « Nobody » (Beth Beatty, Dick Cooper, Ernie Shelby) – 2:18 

3.     « Heaven Is in Your Mind » (Jim Capaldi, Steve Winwood, Chris Wood) – 2:55 

4.     « It’s for You » (John Lennon, Paul McCartney) – 1:40 

5.     « Let Me Go » (Danny Whitten) – 2:24 

6.     « Chest Fever » (J.R. Robertson) – 4:40 

7.     « Find Someone to Love » (Johnny « Guitar » Watson) – 2:00 

8.     « Bet No One Ever Hurt This Bad » (Randy Newman) – 4:03 

9.     « Don’t Make Promises » (Tim Hardin) – 2:45 

10.   « The Loner » (Neil Young) – 2:32 

11.   « Try a Little Tenderness » (Jimmy Campbell, Reginald Connelly, Harry M. Woods) – 4:05 

 

Mike Allsupguitar/Jimmy Greenspoon - keyboards/Danny Huttonvocals/Chuck Negron – vocals/Joe Schermiebass/Floyd Sneed - drums/Cory Wells - vocals 

Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

12345...9
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE