Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'The Deviants'

Déjanté et subversif.

Posté : 27 juin, 2011 @ 7:52 dans Psychedelic Rock, rock, The Deviants | Pas de commentaires »

thedeviantsptooff1967.jpg

THE DEVIANTS 

PTOOFF ! – 1967 CoolCoolCool

 

Formés en 1966 sous l’appellation de Social Deviants, les Deviants du chanteur, écrivain underground  et journaliste Mick Farren (devenu vénérable critique rock), sont de purs produits de l’Old Albion. Précurseurs du punk british, ces beatniks alimentés aux médocs (Farren le déjanté, le bassiste Pete Munro, le guitariste Clive Muldoon, remplacés rapidement et respectivement  par Cord Rees et Sid Bishop, ainsi que le batteur Russell Hunter), vus comme les Fugs britanniques, inspirés par les Mothers, les Yardbirds er le Pretty Things, publient trois albums caractéristiques de l’underground à l’anglaise, entre 1967 et 1969 : Ptooff !, Disposable et The Deviants 3. Ptooff est le premier de cette trilogie. Financé par le fils d’un millionnaire, ami de Farren, ce premier jet, initialement disponible uniquement par les réseaux de presse underground (8000 copies), avant de l’être officiellement chez Decca Records, sort en 1967, alors que le Flower Power bat son plein. S’il est passé quasiment sous silence à sa publication, malgré son aspect impressionnant, les rééditions nous confrontent depuis à un album que le temps a adouci, à consonance  garage des années 60, comme en attestent un effrayant  I’m Coming Home ou encore le blues rock ennuyeux Charlie. Sachant également manier la ballade acoustique (Child Of The Sky et l’instrumental Bun), The Deviants nous amènent à constater leurs aptitudes dans la veine folk psychédélique. Ajoutez à cela, Garbage, R’N’B’ crasseux au possible, le tribal Nothing Man (l’idée est bonne), le plaintif folk hippie Child Of The Sky, le délirant et expérimental Deviation Street final de 9 minutes et vous aurez un album qui, de par son mélange de sauvagerie, de propos sociaux acerbes, de punk psyché et d’acoustique, ne fait pas toujours dans la cohérence et fait souvent grincer des dents. N’est pas Zappa qui veut. C’est justement à ce niveau que le bât blesse, les Deviants de Ptooff sont encore un peu légers pour ce type de choses. Ce peut être parfois exaltant, certes, mais c’est, hélas,  le plus souvent défavorable. Ils avaient vraisemblablement une dizaine d’années d’avance… (PLO54)

 

Side 1 

1. »Opening » (Bishop/Farren/Hunter/Rees/Sparkes) – 0:08 

2. »I’m Coming Home » (Bishop/Farren/Hunter) – 5:59 

3. »Child of the Sky » (Farren/Rees/Hammond) – 4:32 

4. »Charlie » (Bishop/Farren) – 3:56 

5. »Nothing Man » (Farren/Moore) – 4:21 

Side 2 

1. »Garbage » (Bishop/Farren/Hunter) – 5:36 

2. »Bun » (Rees) – 2:42 

3. »Deviation Street » (Farren) – 9:01

 

  

Mick Farren – Lead vocals, piano/Sid Bishop – Guitar, sitar/Cord Rees – Bass, Spanish guitar/Russell Hunter – Drums, backing vocals/Duncan Sanderson, Stephen Sparkes & Ashworth – Vocals & mumbling 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

 

123
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE