Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Systeme Crapoutchik'

Cocorico !

Posté : 24 juin, 2011 @ 5:52 dans Rock en France, rock progressif, Systeme Crapoutchik | Pas de commentaires »

systemecrapoutchikautantquejemesouvienne19691.jpg

LE SYSTEME CRAPOUTCHIK 

AUTANT QUE JE ME SOUVIENNE – 1969 CoolCoolCoolCool

 

 

Pour la énième fois, un groupe de l’hexagone n’obtient pas la reconnaissance à laquelle il peut légitimement revendiquer. C’est chose commune dans les années 70 où nos groupes français sont le plus souvent sous-évalués, voire carrément ignorés de la critique musicale. En Europe, on leur préfère les anglo-saxons. Les teutons ont également les faveurs de la presse, mais peau de balle pour nos formations. Le rock parlait et chantait en Anglais et nous n’avions qu’Aznavour à proposer comme artiste maniant la langue de Shakespeare sans accent. Comme l’ont révélé des groupes comme Ilous & Decuyper, Zoo, Alice, Ange, Dynastie Crisis, Magma, Triangle et les premiers Martin Circus, il y avait de la place pour nos artistes dans ce concert musical international. Le Système Crapoutchik (qui a contribué à l’opéra-rock, La Révolution Française), par exemple, au nom venu de la difficulté de Jacques Dutronc (au service duquel ils étaient) de prononcer le patronyme de Gérard Kawczinski et qui pour faire court et simple, l’appelle Crapoutchik. Après deux EP et un 45 tours pour le compte de Vogue, le Système Crapoutchik signe pour Flamophone, nouveau venu parmi les maisons d’éditions musicales et créé par Claude Puterflam, lequel devient, par la même occasion, le chanteur du Système Crapoutchik. L’accompagnent Jean-Pierre Alarcen, fameux guitariste, le bassiste Christian Padovan, Gérard « Crapoutchik » Kawczynski (guitare), Michel Pelay (batterie), un certain Alain Legovic (Alain Chamfort) aux claviers et André Sitbon (batterie). Ce pionnier de la pop hexagonale publie, en 1969, un premier disque écoutable sur Deezer : Autant que je me souvienne, qui se révèle être le premier album-concept en France. Très abouti et cohérent, en dépit de textes parfois un peu nigauds, il tisse une belle pop à la française, s’appuyant sur des mélodies soignées, sur de belles harmonies et agrémenté d’effets de studio intéressants. Musicalement, l’album, dont le concept porte sur la vie, est joliment structuré et mérite une attention. Quand Je Serais Grand et les Lutins (sur l’enfance), Premier Amour (l’adolescence), Chagrin d’Amour et les Temps Ont Changé (l’âge adulte), C’est l’Hiver (la fin de vie) sont la traduction incontestable du talent qui habitait nos artistes de la fin des années 60 et que l’histoire du rock a négligé (PLO54).

 

 
1) Aussi loin que je me souvienne (J.P.Alarcen) 

2) Quand je serais grand (G Kawczynski – C Puterflam) 

3) Les lutins (G Kawczynski – C. Padovan) 

4) La chanson des amis (C. Padovan – C Puterflam) 

5) L’amour avec un grand A (C. Padovan – C Puterflam) 

6) Un jour dans ma vie (G Kawczynski – C. Padovan) 

7) Une vie (G Kawczynski – C Puterflam) 

8) Premier amour (C. Padovan – C Puterflam) 

9) Vingt ans (C. Padovan – C Puterflam) 

10) Chagrin d’amour (C. Padovan – C Puterflam) 

11) Les temps ont changé (C. Padovan – C Puterflam) 

12) Quand j’étais gosse (C. Padovan – C Puterflam) 

13) C’est l’hiver (C. Padovan – C Puterflam)

 

Claude Putterflam : chant/Jean-Pierre Alarcen : guitare/Christian Padovan : basse/Gérard Kawczinski : guitare/Michel Pelay : batterie/Alain Legovic : claviers/André Sitbon : batterie. 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE