Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Syd Barrett'

Le Rimbaud du XXème siècle.

Posté : 1 juillet, 2011 @ 8:41 dans pink floyd, Psychedelic Rock, Syd Barrett | Pas de commentaires »

sydbarrettbarrett1970.jpg

SYD BARRETT 

BARRETT – 1970 CoolCoolCoolCoolCool

 

 

« Toi, tu t’assois. Tu joues quand on te le dit et tu nous laisses faire ». Cette image traduit vraisemblablement l’ambiance qui a dû dicter les séances  d’enregistrement du second album de Syd Barrett de 1970, intitulé Barrett. Elle ne doit pas s’en éloigner, en tous cas. Syd Barrett souffre de schizophrénie. Aidé, sur The Madcap Laughs, de ses deux acolytes du Floyd, Gilmour et Waters, fortement impliqués dans la mise en forme et la réalisation du  premier album, Syd Barrett, tel un enfant , littéralement assisté, bénéficie, cette fois-ci, du soutien de Gilmour  (qui ne l’a jamais lâché, même plus tard) et du regretté  Rick Wright. Enregistré en 1969 dans le studio d’Abbey Road, produit par le tandem Gilmour/Wright, ce deuxième chef d’œuvre du visionnaire Barrett est  d’une grande beauté. Sophistiquée et enfantine, sa musique est imprévisible (avec des accords inattendus, des impros maladroites, des breaks inventifs), à l’image de la complexité et de l’étrangeté du personnage. Mélancolique, inquiétante, sombre, faussement désinvolte sur certaines pièces, froide, elle peut mettre mal dans ses baskets. Mal comme peut l’être cet être en souffrance. Malade d’une folie qu’il communique à ses interprétations. Durant 38 minutes, le merveilleux côtoie l’étrange dans une étonnante ambiance folk psychédélique. Barrett est une œuvre incontournable du Rimbaud du XXème siècle. S’est-il au moins rendu compte a quel point, ses travaux ont influé sur les Bowie, Cure ou autres ? Difficile de savoir. Vous lui posiez une question, il répondait à côté ou regardait avec émerveillement un papillon se poser sur sa guitare. Comme l’enfant que la prise abusive et répétée de drogues a façonnée. De lui, il nous reste deux monuments discographiques : ce disque, dont il a dessiné la pochette, et son prédécesseur (PLO54).

  

1.     Baby Lemonade – 4:07 

2.     Love Song – 3:02 

3.     Dominoes – 4:02 

4.     It is Obvious – 2:55 

5.     Rats – 2:57 

6.     Maisie – 2:46 

7.     Gigolo Aunt – 5:42 

8.     Waving My Arms in the Air – 2:09 

9.     I Never Lied to You – 1:46 

10.   Wined and Dined – 2:54 

11.   Wolfpack – 3:41 

12.   Effervescing Elephant – 1:52

 

 Syd Barrett : guitare, chant/David Gilmour : guitare, basse, orgue, batterie, chœurs/Rick Wright : claviers, piano, harmonium, orgue Hammond, chœurs/Vic Saywell : tuba/Jerry Shirley : batterie, percussions/Willey : percussions/John Wilson : batterie 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

12
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE