Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Steeleye Span'

Fierté et conviction.

Posté : 8 octobre, 2010 @ 6:39 dans Steeleye Span | Pas de commentaires »

steeleyespanharkthevillagewait1970.jpg

STEELEYE SPAN 

HARK ! THE VILLAGE WAIT – 1970  CoolCoolCoolCoolCool

 

 Un des plus beaux albums que le folk britannique ait pu façonner ! Exceptionnel ! Pour un premier disque, chapeau ! Boxant dans la même catégorie que l’icône du folk rock british, Fairport Convention, que le grand Pentangle, qui peut se targuer d’avoir un jour entendu parler de Steeleye Span ? Qui peut citer le nom d’un seul de ses nombreux albums ? Un de ses membres ? Steeleye Span appartient à ces petits groupes de qualité qui ont vécu dans l’ombre des deux géants du répertoire folk anglais, ci-dessus cités, un peu à la manière des Trees, quoi que, ce dernier était quand même un peu plus connu. Toujours en activité, l’histoire de Steeleye Span est liée à Ashley Hutchings (bassiste) qui, délaissant le Fairport (qu’il avait co-fondé)  après le mythique Liege & Lief, monte cette formation avec le couple Tim Hart (guitare électrique, banjo, chant…) et Maddy Prior (chant, banjo), auxquels la paire Gay (chant, accordéon) et Terry Woods (mandoline, chant…) se joint rapidement. C’est alors la fin des sixties. Un premier projet voit alors le jour en 1970 : Hark ! The Village Wait. Ce monument de folk électrique, qui a été favorablement reçu par la critique musicale, réunit, pour une occasion qui, malheureusement et au grand dam des fans, ne sera pas reconduite (ou plus tard, en 1996, sur Time), réunit donc, Maddy Prior et Gay Woods au chant (Dave Mattacks du Fairport et Gerry Conway assurent les quelques apports de batterie). C’est divin et lumineux ! Le répertoire figurant sur cet album raffiné est emprunté au folklore traditionnel britannique, plus particulièrement puisé dans les tourments du 19ème siècle, la seule piste originale étant A Calling-On-Song. Steeleye Span fait preuve d’une grande maîtrise de l’héritage musico-culturel britannique dans son adaptation des titres sélectionnés et leur interprétation. Dopé par la fusion de voix sublimes, riches, et touchantes (tant celle du binôme féminin que celles de ces messieurs), des voix convaincantes et fières de porter haut ces chansons du passé, comme on brandit l’étendard de son pays, boosté par des chants mélodiques qui sont l’expression des corporations de ces villages d’alors, ce disque est certainement celui qui reflète le plus la tradition britannique. Je n’y ai vu aucune faiblesse. 

1.     « A Calling-on Song » (Hutchings

2.     « The Blacksmith » (Traditional

3.     « Fisherman’s Wife » (MacColl

4.     « Blackleg Miner » (Traditional

5.     « Dark-Eyed Sailor » (Traditional

6.     « Copshawholme Fair » (Traditional

7.     « All Things Are Quite Silent » (Traditional

8.     « The Hills Of Greenmore » (Traditional

9.     « My Johnny Was A Shoemaker » (Traditional

10.   « Lowlands of Holland » (Traditional

11.   « Twa Corbies » (Traditional

12.   « One Night As I Lay On My Bed » (Traditional

 

Maddy Prior (vocals)/Tim Hart (vocals, electric guitar, electric dulcimer, fiddle, 5-string banjo, harmonium)/Ashley Hutchings (bass)/Terry Woods (vocals, electric guitar, concertina, mandola, 5-string banjo, mandolin)/Gay Woods (vocals, concertina, autoharp, bodhran)/Gerry Conway (drums)/Dave Mattacks (drums) 

Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

12345...10
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE