Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Savoy Brown'

Nul n’est prophète en son pays.

Posté : 24 août, 2010 @ 3:05 dans Savoy Brown | Pas de commentaires »

savoybrown1967shakedown.jpg

SAVOY BROWN 

SHAKE DOWN – 1967  CoolCoolCool

 

 La critique a utilisé tous les noms ronflants pour qualifier ce groupe anglais, un des premiers en matière de blues rock et créé en 1966 dans l’ouest londonien par Kim Simmonds, son despotique guitariste. Toutefois, nul n’est prophète en son pays, dit l’adage. Savoy Brown, depuis la deuxième moitié des années 60, qui a connu un succès phénoménal aux Etats-Unis, a toujours (en tout cas, longtemps) été en retrait en Grande-Bretagne. Albums et tournées se succédaient frénétiquement au pays de l’Oncle Sam pendant que, dans le même temps, l’Angleterre continuait à faire la sourde oreille à ce groupe. La faute à Kim Simmonds, son leader, dont la personnalité a toujours écrasé le groupe au point que le turn-over a peut-être été le plus prolifique de l’histoire du rock ? Allez savoir ! Toujours est-il que pour l’album qui nous concerne, Shake Down de 1967, la formation du moment (et celle d’origine) comprenait, outre le patron Kim Simmonds, Bryce Portius au chant, Bob Hall aux claviers, Martin Stone à la guitare, Ray Chappell à la basse et Leo Manning à la batterie. Essentiellement constitué de standards du blues, notamment empruntées à Willie Dixon, B.B. King et John Lee Hooker, Howlin’ Wolf (l’album ne compte d’un original instrumental signé Martin  Stone, The Doormouse Rides The Rails), cet album, paru en septembre 1967, ne sort pas aux States. Allez y comprendre quelque chose… A retenir surtout : It’s My Own Fault, Shake’ em On Down, Black Night, Ain’t Superstitious, Little Girl, les gros atouts de ce premier disque qui en appellera d’autres ô combien explosifs et mémorables et qui traceront une voie dans laquelle le Led Zep s’est engouffré avec succès. Même si son succès fut relativement modeste à sa sortie, vraisemblablement pour des raisons promotionnelles (mais en aucun cas dû à la qualité du travail), l’album autorise une écoute des plus agréables. Un bien beau premier disque, ma foi ! 

 

 

1.     « Ain’t Superstitious » – 3:25 

2.     « Let Me Love You Baby » – 3:00 

3.     « Black Night » – 4:47 

4.     « High Rise » – 2:44 

5.     « Rock Me Baby » – 2:56 

6.     « I Smell Trouble » – 4:28 

7.     « Pretty Woman » – 2:28 

8.     « Little Girl » – 1:38 

9.     « The Doormouse Rides the Rails » – 3:32 

10.   « It’s My Own Fault » – 4:55 

11.   « Shake ‘em on Down » – 6:00 

 

Kim Simmonds/Guitare-Bryce Portius/Chant-Bob Hall/Claviers-Martin Stone/Guitare-Ray Chappell/Basse-Leo Manning/Batterie 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

12345...14
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE