Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Psychedelic Pop'

Ni réellement transcendant, ni vraiment mauvais.

Posté : 2 juillet, 2011 @ 8:09 dans Psychedelic Pop, The Beach Boys | Pas de commentaires »

beachboyswildhoney1967.jpg

THE BEACH BOYS 

WILD HONEY – 1967 CoolCoolCool

 

 Wild Honey est particulier dans le catalogue discographique de Beach Boys. Il est spécifique dans la mesure où, premièrement, il est court (24 minutes), deuxièmement, où il explore des terrains Rythm & Blues, chose exceptionnelle mais d’une manière bien pensée, et ce, sans y donner suite, troisièmement, où il laisse, en dépit de dispositions intéressantes, un sentiment d’inachevé, de superficiel, de  foutoir, et qu’il est parfois difficile à écouter. Il faut dire que les Wilson et consorts du BB, en 1967, date de sortie de Wild Honey, ont les neurones esquintés par la dope. Doté d’une musique, somme toute agréable, parfois touchante, aux harmonies vocales sublimes fidèles à ce que la formation californienne a l’habitude de proposer, Wild Honey n’a pourtant pas la matière requise pour que l’album fasse une belle carrière. Il n’est d’ailleurs que les Beach Boys pour magnifier un répertoire aussi mince et sur lequel d’autres artistes se seraient cassé les dents. Aucune chanson n’est réellement mauvaise, mais aucune, aussi, n’a d’assez arguments pour rejoindre à jamais les Good Vibrations, I Get Around, Barbara Ann. Les réponses aux interrogations comme quoi cet album brille par son aspect brouillon, loin du chef d’œuvre Pet Sounds ou même du sacrifié  Smiley Smile, se trouvent dans l’abus de psychotropes, les cadences infernales entre les tournées, le rythme effréné de leurs publications et la pression permanente mise par Capitol Records. Dans ce contexte (il faut toujours tenir compte de l’ambiance du moment pour comprendre l’album), Darlin (avec un Carl qui chante le plomb), la reprise de I Was Made To Her de Stevie Wonder, le R & B Wild Honey, Here Comes The Night (rien à voir avec le titre de Them), Let The Wind Blow, le ludique I’d Love Just Once To See You et le joli a capella Mama Says tiennent un album tantôt charmant, tantôt irritant, si spécial, zarbi, que l’on réservera essentiellement aux mordus de BB à cause de sa difficulté d’écoute. Un jour, ça passera. Le lendemain, moins. Et vous voulez lui donner quelle note ??? Hein ??? Quelle note ??? (PLO54)

 

 1.     Wild Honey (Brian Wilson, Mike Love) – 2:37 

2.     Aren’t You Glad (Brian Wilson, Mike Love) – 2:16 

3.     I Was Made to Love Her (Cosby, Hardaway, Moy, Stevie Wonder) – 2:05 

4.     Country Air (Brian Wilson, Mike Love) – 2:20 

5.     A Thing or Two (Brian Wilson, Mike Love) – 2:40 

6.     Darlin’ (Brian Wilson, Mike Love) – 2:12 

7.     I’d Love Just Once to See You (Brian Wilson, Mike Love) – 1:48 

8.     Here Comes the Night (Brian Wilson, Mike Love) – 2:41 

9.     Let The Wind Blow (Brian Wilson, Mike Love) – 2:19 

10.   How She Boogalooed It (Mike Love, Bruce Johnston, Al Jardine, Carl Wilson) – 1:56 

11.   Mama Says (Brian Wilson, Mike Love) – 1:05

 

 Al Jardineguitar, vocals/Mike Love – vocals/Brian Wilsonbass guitar, vocals/Carl Wilson – guitar, vocals/Dennis Wilsondrums, vocals 

Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE