Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Proto Punk'

Le Sergent Peppers du pauvre.

Posté : 29 juin, 2011 @ 7:50 dans Garage Rock, Proto Punk, Psychedelic Rock, The Seeds | Pas de commentaires »

theseedsfuture1967front.jpg

THE SEEDS 

FUTURE – 1967 CoolCoolCool

 

Pour virer de son piédestal de meilleur album de rock de tous les temps, l’inamovible Sergent Peppers des Beatles, il aurait fallu avancer des arguments autrement plus convaincants que ceux proposés par Future (1967) des Seeds de Sky Saxon. Même si ce dernier, perpétuellement sous psychotropes au point d’en avoir les neurones niqués, l’esprit visiblement totalement embrumé et le discernement faussé, claironnait, haut et fort, faire des chansons meilleures que celles des Scarabées, il était assez au fait des choses musicales pour ne pas se risquer à comparer son troisième LP (et son premier à emprunter  une voie résolument psychédélique), au fabuleux classique du genre, réalisé par le tandem Lennon/McCartney. Le parodier et s’en amuser, se faire plaisir, oui. Les Seeds étaient certes des originaux, mais de là à les installer à un niveau qu’ils n’ont visiblement pas (dans ce registre purement psychédélique, en tout cas), faut quand même pas déconner. Leurs dispositions instrumentales, indiscutables, ne s’accompagnent pas, dans Future (1967), du talent créatif qui fait l’intemporalité des œuvres comme le Sergent Peppers. La comparaison avec ce monument discographique du rock  s’arrête au son du tuba du titre qui introduit le disque, car, pour le reste, l’inspiration et la brillance font défaut. Il est toutefois patent que celui-ci a été leur influence principale pour accoucher de Future. Leur vision psychédélique les éloigne de leurs fans pro rock garage des deux albums précédents, même si elle leur permet d’innover, avec une immersion dans un son inédit pour eux et de proposer un produit honnête, avant tout ludique et dénué d’intentions d’en découdre avec les charts. Puisque nous en sommes au stade des comparaisons, difficile de nier, par contre, la similitude d’A Thousand Shadows avec Pushin’ Too Hard. Plus rapide, bonifié, il est doté d’un autre son et soutenu par un claviériste hors norme (l’énorme Darryl Hooper). Essentiellement acoustique, dépouillé (et je le regrette car parfois c’est un peu ennuyeux) d’effets psychédéliques (comme c’était de coutume sur un album dit psychédélique à l’époque), faisant appel à des instruments sortant du cadre traditionnel comme le sitar, la harpe, les tablas, la harpe, le tuba (comme les Fab Four du Sergent Peppers), Future est un dépaysement total et répond aux besoins de s’évader, dont la jeunesse du moment était alors si friande. Parfois décalé, parfois naïf et limité, pas toujours distingué lyriquement (les Seeds n’étaient pas des exemples en termes d’écriture), ce Sergent Peppers du pauvre n’en propose pas moins quelques originalités comme Flower Lady And Her Assistant, March Of The Flower Children, Now A Man, Falling et a, au moins, un mérite : celui de faire passer un bon moment. Il faudra cependant plusieurs écoutes à certains pour en apprivoiser les contours (PLO54).

 

 Side A: 

1. Introduction 

2. March Of The Flower Children 

3. Travel With Your Mind 

4. Out Of The Question 

5. Painted Doll 

6. Flower Lady And Her Assistant 

Side B: 

1. Now A Man 

2. A Thousand Shadows 

3. Two Fingers Pointing On You 

4. Where Is The Entrance Way To Play 

5. Six Dreams 

6. Falling

 

Daryl Hooper – keyboards/Jan Savage – Guitar/Sky Saxon – Lead Vocals and Bass/Rick Andridge – Drums 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

12
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE