Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Peter Gabriel'

Peter Gabriel se lance seul.

Posté : 17 février, 2010 @ 5:51 dans Genesis, Peter Gabriel, rock progressif 70 | Pas de commentaires »

petergabrielcar.jpg 

PETER GABRIEL

PETER GABRIEL  (CAR) – 1977   Cool Cool Cool Cool

L’homme de la Paix 2006 et « l’une des personnes les plus influentes de la planète 2008 » est un ancien du Genesis première mouture, le vrai et seul Genesis. Après une carrière bien remplie au sein de ce groupe de rock progressif, Peter Gabriel, à l’étroit dans cette formation et désireux d’exprimer autrement tout son potentiel créatif, quitte Genesis pour se lancer dans une carrière en solitaire. Nous sommes alors en 1975 et c’est par son album éponyme 1 (les quatre premiers seront éponymes et se distingueront par un nom destinés à les différencier), dit Car (sur la pochette, on voit Peter Gabriel endormi contre le pare-brise d’une voiture sous la pluie), que ce dernier va épouser le travail musical en solo. Ce premier LP, paru en 1977, voit la participation de très bons musiciens (Steve Hunter à la guitare, Tony Levin à la basse et Allan Schwartzberg à la batterie) et bénéficie aussi de la contribution du guitariste Robert Fripp de King Crimson. Dans Car, Peter Gabriel mélange les genres, explore des univers plus cérébraux, fait ce qu’il a envie d’exprimer. Il en résulte un très bon disque à la qualité mélodique permanente dans lequel l’artiste nous promène à son gré. Il sait ce qu’il veut et maîtrise tout. C’est agréable. L’album génère des morceaux grandioses : Here Comes The Flood, sublime, Solsbury Hill, l’anthologique succès autobiographique relatif à son état d’esprit au moment de la rupture d’avec Genesis. Exceptionnel aussi ce Down The Dolce Vita, Slowburn, Modern Love, le mystérieux Moribund The Burgermeister. Il est clair que Gabriel, libéré des contraintes commerciales, nullement cloisonné dans les limites d’une formation (mais qui se cherche encore) part un peu dans diverses directions qui font que le fan du Gabriel Made In Genesis va être surpris de ce Car, mais pas forcément déçu. Par ailleurs, on n’apprend pas à Gabriel à écrire un texte. Il sait faire et bien faire. Les textes sont magnifiques, mystérieux, gorgés de poésie. Album progressif, Car est rock typiquement 80. C’est beau, simple, varié. A ne pas manquer.

Side One

  1. « Moribund the Burgermeister » – 4:20
  2. « Solsbury Hill » – 4:21
  3. « Modern Love » – 3:38
  4. « Excuse Me » – 3:20 (Gabriel, Martin Hall)
  5. « Humdrum » – 3:25

Side Two

  1. « Slowburn » – 4:36
  2. « Waiting for the Big One » – 7:15
  3. « Down the Dolce Vita » – 5:05
  4. « Here Comes the Flood » – 5:38

  • Peter Gabriel – vocals, keyboards, flute, recorder
  • Allan Schwartzberg – drums
  • Tony Levin – bass, tuba, leader of the Barbershop Quartet
  • Jimmy Maelen – percussion, synthibam, bones
  • Steve Hunter – electric, acoustic & rhythm guitar, pedal steel
  • Robert Fripp – electric & classical guitars, banjo
  • Jozef Chirowski – keyboards
  • Larry Fast – synthesizer, programming
  • Dick Wagner – backing vocals and solo guitar on « Here Comes the Flood » & « Slowburn »
  • London Symphony Orchestra on « Down the Dolce Vita »
  • Michael Gibbs – arrangement of orchestra
  •  

    thbdwarp |
    CORONER COLLECTION |
    read and heard |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
    | Dreams of Music
    | JAH LOVE