Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Nino Ferrer'

Disque majeur du rock français.

Posté : 24 juin, 2011 @ 2:42 dans Nino Ferrer, Rock en France, rock progressif | Pas de commentaires »

ninoferrermtronomie1971.jpg

NINO FERRER 

METRONOMIE – 1971 CoolCoolCoolCoolCool

 

Oubliez l’interprète des tubes bouffons comme Mirza, les Cornichons ou Le Téléphon ou l’auteur de cette pépite qu’est le Sud… Nino Ferrer avait d’autres cordes à son arc que les pitreries commerciales saugrenues. Hélas la musique du moment ne circulait pas de manière aussi aisée que celle du XXIème siècle. Métronomie (1971), sublime et précieux album (méconnu), nous met en présence d’un artiste merveilleux, grand musicien, qui, en France, joue dans la cour des grands, des Gainsbourg, Dutronc ou autres Polnareff. Accompagné d’une formation élargie, constituée de musiciens français, italiens et anglais (et du Système Crapoutchik aux chœurs), cet ancien jazzman, revenu d’un exil de trois ans dans son Italie natale,  veut rompre avec cette image de loufoque qui lui colle aux basques et nous sort un étonnant et succulent disque de rock progressif, qui comptabilise, sur ses 32 minutes d’écoute, quelques pistes mémorables : Pour Oublier Qu’on S’est aimé, Métronomie, La Maison Près De La Fontaine, Les Enfants De La Patrie, Cannabis, Isabelle. Métronomie, ambitieux, personnel, soigné, abouti, inventif, cohérent nous entraîne dans un rock psychédélique, dans du funk, et du jazz bien pensé. Il est un tournant dans la carrière de l’italien et un premier vrai album cohérent et maîtrisé de A à Z. Enregistré aux Studios CBE (Chatelain-Bisson-Estardy), sous la direction du producteur Bernard Estrady, alias Le Baron, Métronomie s’appuie sur le thème de la liberté et de l’écologie. Il reprend quatre titres de Rats And Roll, son album italien précédent (Reminiscenza est devenue Métronomie, Cannabis, La Maison Près De La Fontaine, Les Enfants De La Patrie). Sur le plan vocal, Nino est l’égal des chanteurs black de soul et son final (Pour Oublier Qu’On S’est Ailé) nous amène à regretter cet artiste extraordinaire. Sa discographie mérite de s’y pencher de plus près. Toujours est-il que nous tenons en Métronomie, une œuvre majeure et culte  du catalogue rock progressif hexagonal (PLO54).

  

1. Métronomie (9.05) 

2. Les Enfants De La Patrie (4.55) 

3. Métronomie 2 (2.18) 

4. Cannabis (4.43) 

5. La Maison Près De La Fontaine (3.43) 

6. Isabelle (2.29) 

7. Freak (1.28) 

8. Pour Oublier Qu’On S’Est Aimé (3.27)

 

  

Nino Ferrer : guitare, chant/ Giorgio Giombolini : claviers/Pierre Dutour : trompette/Lucien Dobat : batterie/ Jean Mandengué : basse/ Slim Pezin : guitare/Système Crapoutchik : chœurs. 

Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE