Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Nazz'

Le point de départ de la carrière de Rundgren.

Posté : 28 juin, 2011 @ 3:13 dans Garage Rock, Nazz, Psychedelic Rock, rock | Pas de commentaires »

nazznazznazz.jpg

NAZZ 

NAZZ NAZZ – 1969 CoolCoolCool

 

L’idée de départ de faire de Nazz Nazz (avril 1969) un double LP sous une autre appellation, Fungo Bat (le nom de la batte de baseball) ayant avorté, les philadelphiens de Nazz publient ce deuxième album  qui manque un peu de maturité, en dépit d’un Rundgren qui apprend plus vite qu’il n’y paraît. Plus ambitieux, mais également plus inégal que son devancier, il ne m’a que partiellement séduit. Affaire de goût. Sans remettre en cause le talent de ses acteurs, ni la qualité de ce qui y figure, il est un des albums de cette période qui ne m’ait pas sensibilisé, abstraction faite de certaines pistes (Forget All About It, l’acoustique aux belles harmonies vocales Letters Don’t Count, l’exotique Gonna Cry Today, le psychédélique Under The Ice, Meridian Leeward, , Hang On Paul). Todd Rundgren en est encore aux balbutiements quant à l’écriture ; il est jeune, progresse, se révèle impatient de prouver son aptitude à créer et son travail augure sans conteste le talentueux compositeur à venir (dont je n’ai jamais été un aficionado de la première heure). A l’époque, Nazz n’était en rien supérieur à ce qui se faisait alors. Noyé dans la masse, le groupe a, rappelons-le, traversé furtivement la fin des sixties sans faire de vague. Quasiment inconnu au bataillon. Les rééditions sur supports modernes ont permis de braquer les projecteurs sur lui et, comme d’autres, je me suis repenché sur son cas. Ce qui m’amène à confirmer les impressions d’il y a plus de 40 ans, cet album, dont je ne discute pas l’effort conséquent, a des rivaux que je lui préfère, dans le genre pop rock classique, et qui le surpassent (les Zombies pour ne citer qu’eux). Nazz Nazz est un tremplin pour la carrière solo du précoce Todd. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des atouts très très convaincants (PLO54).

  

Side one 

1. »Forget All About It » – 3:15 

2. »Not Wrong Long » – 2:30 

3. »Rain Rider » – 3:52 

4. »Gonna Cry Today » – 3:15 

5. »Meridian Leeward » – 3:20 

6. »Under the Ice » – 5:40 

Side two 

1. »Hang On Paul » – 2:42 

2. »Kiddie Boy » – 3:30 

3. »Featherbedding Lover » – 2:47 

4. »Letters Don’t Count » – 3:25 

5. »A Beautiful Song » – 11:15

 

  

Robert « Stewkey » Antoni: keyboards, vocals/Thom Mooney: drums/Todd Rundgren: guitar, horn arrangements, string arrangements/Carson Van Osten: bass, vocals 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

123
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE