Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Moving Gelatine Plates'

Plutôt la mort que la souillure.

Posté : 24 juin, 2011 @ 2:24 dans Moving Gelatine Plates, Rock en France, rock progressif | Pas de commentaires »

movinggelatineplates1971.jpg

MOVING GELATINE PLATES 

MOVING GELATINE PLATES – 1971 CoolCoolCoolCool

 

En 1971, le rock français est écrasé par la variété. D’où sa difficulté à se développer et sa tendance à trop imiter les anglo-saxons. Il est pourtant une caste de groupes qui entre dans la résistance et qui refuse de rentrer dans le rang. Plutôt la mort que la souillure ! Le Moving Gelatine Plates (le nom est extrait d’un livre de Steinbeck), constitué de gars de Sartrouville préfère ne pas durer (1969 à 1972) que de se fourvoyer. Groupe reconnu du début des années 70, il est une des belles références d’un rock novateur, dit progressif, et Made In France. Les anglais sont alors les plus prolifiques et les plus représentatifs de cette scène : Soft Machine, King Crimson… Fortement influencé par le jazz, le style Canterbury et par les Mothers Of Invention, Moving Gelatine Plates (aujourd’hui de retour aux affaires) trace sa propre route (il gagne le tremplin du Golf Drout), sans se soucier du « qu’en dira-t-on ». Leurs deux LP, cet éponyme et son suivant The World Of Genius  Hans (CBS) ont aujourd’hui la reconnaissance des critiques et experts du genre. Mélange de rock et de musique contemporaine, la musique, essentiellement instrumentale de MGP, très bien produite, fait preuve d’originalité, d’énergie, de finesse, de justesse et de maîtrise, elle accroche bien. Les débuts sont impressionnants : Pons, Bertram, Thibault, Helminger y font une excellente démonstration d’interaction musicale, qui leur vaut les éloges de leurs contemporains. Il est regrettable que leurs origines françaises les aient pénalisés et qu’ils aient été peu soutenus sur le plan promotionnel, sans quoi… En tout cas, l’investissement dans ce disque éponyme (et son suivant) est conseillé (PLO54).

1) London Cab (8’30) 

2) X-25 (2’00) 

3) Gelatine (8’10) 

4) Last song (15’20) 

5) Memories (3’15)

 

Maurice Hemlinger : organ, trumpet, soprano and tenor saxophone, flute/Gerard Bertram : electric guitar, vocals acoustic guitar/Didier Thibault : bass, vocals, 12-string guitar/Gérard Pons : drums, percussion. 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE