Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Martin Circus'

Oui à ce Martin Circus là !

Posté : 24 juin, 2011 @ 1:05 dans Martin Circus, Rock en France, rock progressif | Pas de commentaires »

martincircusacteii1.jpg

MARTIN CIRCUS 

ACTE II – 1972 CoolCoolCoolCoolCool

 

Ce double album de 1972, Acte II, est ce que Martin Circus (créé en 1969) a fait de mieux avec leur précédent disque (En Direct Du Rock & Roll Circus), enregistré live (il fallait oser pour un premier jet). Vrai et unique effort progressif avant que le groupe ne succombe aux sirènes commerciales et ne propose une belle duabe, aux fans en attente d’une confirmation que le rock français existait bien. Acte II, peut se targuer d’être la fierté discographique du Martin Circus première mouture, celui qui résonnait encore musique et la seule version qui puisse être digne de crédibilité. C’est pourtant sur cet album qu’on retrouve le titre majeur de Martin Circus, à partir duquel le changement d’orientation s’opère et qui annonce l’ouverture au grand public : Je M’éclate Au Sénégal, introduit, de manière originale, par une voiturette à pédales (rouge, il me semble) sur laquelle le batteur faisait le rythme avec ses baguettes. Cette chanson ne reflète en rien Acte II, beaucoup plus costaud et riche que son titre porteur pourrait le laisser supposer. Les compositions sont originales, les textes, influencés par le mouvement hippie, la volonté du moment est encore artistique et à tenter des choses nouvelles, à se doter d’un son et d’un style qui lui soient propres. En atteste des morceaux comme Poussières, très innovant, comme Poème, Pourquoi Tous Ces Cris, J’ai Perdu, Hyznogod, O’ Secours Bob ou le Tromblon Magique. Martin Circus séduit la critique et le panel restreint des mordus de rock progressif. Le groupe compte alors Gérard Pisani et Bob Brault (les auteurs du tube ci-dessus), Sylvain Pauchard, Alain Pewzner  et René Guérin. Jean-François Leroi, Patrick Dietsch et Paul-Jean Borowosky, leurs prédécesseurs, ont immortalisé la période magique de Martin Circu,s que venait de rejoindre Gérard Blanc, trop tôt disparu (2009). C’est ce Martin Circus là qu’il faut retenir, celui des deux premiers albums qui ont été, avec Ange, Zoo et triangle notamment, les vraies valeurs du patrimoine rock français des années fin 60, début 70. Pour l’avoir vécu, c’était vraiment une époque dorée (PLO54).

   

1) Boudjateelack (2:29) 

2) Pourquoi tous ces cris (3:43) 

3) Chevauchée fantastique (5:05) 

4) Poème (8:00) 

5) Ti’Bill (2:08) 

6) Poussières (4:59) 

7) J’ai perdu (6:23) 

8) J’suis une groupie (3:50) 

9) Ouvrez vos mémoires (4:14) 

10) Je m’éclate au Sénégal (4:10) 

11) Le tromblon magique (4:12) 

12) Hyznogod (3:29) 

13) Images (2:39) 

14) À dada sur paranoïa (4:32) 

15) Façon de parler (6:27) 

16) O’secours Bob (3:48) 

17) J’aimerai bien te faire flipper un p’tit peu (4:08) 

18) Ma guitare (3:35)

 

Gérard Blanc (chant, guitare, percussions), Gérard Pisani (saxophones, clarinette, flûte, trombone, percussions), Sylvain Pauchard (orgue, piano, vibraphone, accordéon, chœurs), Alain Pewzner (guitare, orgue, percussions, chœurs), Bob Brault (basse, flûte, percussions, chœurs), René Guérin (batterie, violon, percussions, chœurs). 

Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE