Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Manassas'

Stills au sommet de son art.

Posté : 18 février, 2010 @ 5:01 dans Manassas, Stephen Stills | Pas de commentaires »

stillasmanassas.jpg

STEPHEN STILLS & MANASSAS

MANASSAS – 1972   CoolCoolCoolCoolCool

Stephen Stills, (qui fait un break avec Crosby Stills Nash & Young et se la joue solo ces derniers temps) crée, en 1972, Manassas, avec ceux qui étaient alors ses musiciens de studio occasionnels et dont il croit au potentiel très fort (Chris Hillman, ex Byrds et Flying Burrito Brothers, Al Perkins, Dallas Taylor – qui a tenu la batterie pour Crosby Stills Nash – , Calvin Fuzzy Samuels  - idem, ex-CSN – , Joe Lala et Paul Harris), mais dont l’expérience tournera court (2 albums). Manassas est le nom d’une ville du nord de la Virginie, théâtre des batailles de Bull Run, pendant la guerre de sécession (la photo de la pochette est prise à Manassas Junction, la gare de cette ville). Manassas, double album de 21 titres, est un disque que je qualifie d’ambitieux mais de réussi, de fondamental, sublime et d’incontournable, d’une qualité identique à l’opus éponyme précédent du père Stills quoi que sonnant plus rock. Organisé en quatre sections (les 4 faces des deux vinyles), The Raven, The Wilderness, Consider et Rock & Roll…, on ne peut pas pour autant parler d’un projet conceptuel puisqu’aucune histoire ne lie ces différents tiroirs. Manassas couvre un certain nombre de genres musicaux et notamment, revisite tour à tour la musique rock, latine, country, bluegrass, folk et blues. Le résultat est impressionnant avec des chansons telles que Song Of Love (la voix brillante de Stills donne le ton avec des guitares qui se font sensuelles)  Colorado (plus rock mais quels chœurs !), le fonceur Right Now, What To Do (fantastique), The Love Gangster (qui a la particularité de voir le bassiste Bill Wyman contribuer à l’album. Il aurait déclaré qu’il avait été tenté de délaisser les Stones au profit de Manassas). J’ai un faible aussi pour un très agréable Rock And Roll Crazies, mélange de rock, de notes cubaines et de bluegrass (ça fouette bon le Lynyrd !) et le morceau de clôture Blues Man au cours duquel Stephen Stills confirme, quatre minutes durant et seul avec sa gratte, qu’il est un très grand guitariste, song-writer et interprète. L’expérience Manassas est des plus convaincantes. Stephen Stills est au faîte de son talent et s’avère un meneur de groupe prodigieux aidé en cela par un autre grand monsieur, Chris Hillman (ex-byrds). L’album, trop méconnu à mon sens, est son sixième de suite placé dans les meilleures ventes (il se classera à la quatrième place du Bilboard). La critique a encensé cet album. Pour ce dernier, il s’agit là de son meilleur album. Pour l’anecdote, certains membres de Manassas (et Stills lui-même, of course !) ont contribué à l’album de Véronique Sanson (la femme de Stills à l’époque). Mais de cela, on s’en fout royalement. L’essentiel est ailleurs. Dans cet album que je vous recommande entre tous. Du top ! 

 The Raven

  1. « Song of Love » – 3:28
  2. Medley – 3:34
    « Rock & Roll Crazies » (Stephen Stills, Dallas Taylor)
    « Cuban Bluegrass » (Stephen Stills, Joe Lala)
  3. « Jet Set (Sigh) » – 4:25
  4. « Anyway » – 3:21
  5. « Both of Us (Bound to Lose) » (Stephen Stills, Chris Hillman) – 3:00

The Wilderness

  1. « Fallen Eagle » – 2:03
  2. « Jesus Gave Love Away for Free » – 2:59
  3. « Colorado » – 2:50
  4. « So Begins the Task » – 3:57
  5. « Hide It So Deep » – 2:44
  6. « Don’t Look at My Shadow » – 2:30

Consider

  1. « It Doesn’t Matter » (Chris Hillman, Rick Roberts, Stephen Stills) – 2:30
  2. « Johnny’s Garden » – 2:45
  3. « Bound to Fall » (Mike Brewer, Tom Mastin) – 1:53
  4. « How Far » – 2:49
  5. « Move Around » – 4:15
  6. « The Love Gangster » (Stephen Stills, Bill Wyman) – 2:51

Rock & Roll is Here to Stay

  1. « What to Do » – 4:44
  2. « Right Now » – 2:58
  3. « The Treasure (Take One) » – 8:03
  4. « Blues Man » – 4:04

  • Stephen Stills – vocals, guitar, bottleneck guitar, piano, organ, electric piano, clavinette
  • Chris Hillman – vocals, guitar, mandolin
  • Al Perkins – steel guitar, guitar, vocals
  • Calvin « Fuzzy » Samuels – bass
  • Paul Harris – organ, tack piano, piano, organ, electric piano, clavinette
  • Dallas Taylor – drums
  • Joe Lala – percussion, vocals
  • Sydney George – harmonica
  • Jerry Aiello – piano, organ, electric piano, clavinette
  • Bill Wyman – bass
  • Roger Bush – acoustic bass
  • Byron Berline – fiddle
  • 12
     

    thbdwarp |
    CORONER COLLECTION |
    read and heard |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
    | Dreams of Music
    | JAH LOVE