Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Lou Reed'

Flippant!

Posté : 18 février, 2010 @ 4:27 dans Lou Reed, Velvet Underground | Pas de commentaires »

velvetundergroundnicowarholbanane.jpg

VELVET UNDERGROUND

THE VELVET UNDERGROUND AND NICO – 1967

CoolCoolCoolCool

Il ressort de cet album l’influence d’Andy Warhol. A l’époque, nous sommes en 1967, je n’étais pas preneur. Seuls les imbéciles…. Cet album, c’est sexe, drogue et rock n’ roll. L’histoire voit en cet album le lien entre la fin des années 60 et les années 70. Le Velvet, ça sentait le soufre, le hors-norme, le déjanté et ça faisait peur. Andy Warhol a signé la pochette, devenue culte depuis (la banane). Groupe de rock américain, d’abord connu des milieux « underground » new-yorkais, le Velvet s’est surtout fait connaître après sa séparation et influencera notamment David Bowie qui chantera, au début de sa carrière du Velvet dans les clubs où il passe. Mais le Velvet Underground, c’est avant tout et surtout Lou Reed dont l’univers personnel est jalonné de glauque, de drogues dures, de sado-maso et d’homo. Dans ce contexte, la regrettée Nico apporte sa merveilleuse touche… Le Velvet peut être vu comme le précurseur du punk rock.  Côté chansons, I’m waiting for the Man (Lou Reed) décrit les efforts d’un homme pour avoir de l’héroïne, Venus in Furs est une interprétation au plus près du roman de Sacher-Masoch du même nom, Run Run Run est construit autour de la culture de la drogue, tout comme Heroin qui raconte l’expérience (et qui commence doucement avec la guitare de Reed et un effet hypnotique à la batterie. Le tempo va croissant retraçant les sensations de l’individu sous héro et se ponctue d’un alto gémissant signé John Cale combiné aux guitares de Reed et de Sterling Morrison) et les effets de la drogue sur lui-même. A sortir de ce contexte noir et flippant, I’ll Be Your Mirror, tendre chanson inspirée par Nico la belle. Une douceur dans ce monde de durs… On n’aimera peut-être pas mais on doit écouter…

  1. Sunday Morning – 2’54 (Lou Reed, John Cale)
  2. I’m Waiting for the Man – 4’37
  3. Femme fatale – 2’37
  4. Venus in Furs – 5’10
  5. Run Run Run – 4’20
  6. All Tomorrow’s Parties – 5’58
  7. Heroin – 7’10
  8. There She Goes Again – 2’38
  9. I’ll Be Your Mirror – 2’12
  10. The Black Angel’s Death Song – 3’12 (Lou Reed, John Cale)
  11. European Son – 7’46 (Lou Reed, John Cale, Sterling Morrison et Maureen Tucker)

  • Lou Reed – chant, guitare
  • John Cale – alto électrique, piano, basse
  • Sterling Morrison – guitare, basse
  • Maureen « Moe » Tucker – percussion
  • Nico – chant
  • 12
     

    thbdwarp |
    CORONER COLLECTION |
    read and heard |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
    | Dreams of Music
    | JAH LOVE