Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Live'

A en cramer la Strato.

Posté : 2 juillet, 2011 @ 4:46 dans Blues-rock, Live, Rory Gallagher | Pas de commentaires »

irishtour1974originerorygallagher.jpg

RORY GALLAGHER 

IRISH TOUR – 1974 CoolCoolCoolCoolCool

 

  

Rory Gallagher possède une particularité que d’autres artistes peuvent lui envier, celle de présenter une production discographique exceptionnelle en termes d’albums studio, pour la décennie 70. Par ailleurs, la richesse de l’œuvre de ce musicien hors norme, trop tôt disparu, intègre également des live de très haut niveau. Live In Europe (1972) est un premier jalon mémorable en matière d’enregistrements pris en concerts. Arrive Irish Tour. Je pensais alors, à l’époque, et objectivement, qu’il était difficile, voire impossible, de faire mieux que le live réalisé en 1972 tant ce dernier a tout du « hors normes ». En 1974, l’Irlande est déchirée et Irish Tour 1974 déboule dans les bacs, avec sa pochette hideuse et simpliste, dans les tons gris (la réédition en CD est rebaptisée Irish Tour, est modifiée dans son contenu et dans sa jaquette faisant apparaître une photo de Rory), qui fait penser, au premier abord, à un soupçonné piratage. Rory Gallagher y est sur ses terres, devant ceux qui l’ont fait, avec ceux qu’il chérit, qu’il n’oubliera jamais, parce que c’est un mec d’une fidélité exemplaire, alors il donne encore plus qu’il ne concède habituellement. Son énergie atteint un paroxysme inégalé devant les gens de Belfast l’ensanglantée (alors en plain chaos politique), de Cork et de Dublin. Il électrise ses fans et les scotche littéralement. Entre reprises (l’acoustique titre de Tony Joe White As The Crow Flies, I Wonder Who de Muddy Waters, Too Much Alcohol de J.B. Hutto) et compos persos (Craddle Rock, Tattoo’s Lady, A Million Miles Away, Who’s That Coming de Tattoo, Walk On Hot Coals de Blueprint), l’irlandais prend son pied et communique un plaisir incomparable et intense, non seulement au parterre de fidèles réunis lors de ces concerts, mais aussi à l’acquéreur de cette pièce de musée. C’est tout ça, Irish Tour 74, et les britanniques peuvent remercier son troubadour irlandais d’opposer aux live ricains un tel argument. Cet album, vous l’aurez deviné, est un must à propos duquel il faut être vigilant sur les versions rééditées, qui, si elles améliorent le son, proposent un rajout de titres studio prompts à tuer l’ambiance, voire remplacent carrément l’incontournable Just A Little Bit par un fantomatique Maritime. A noter aussi que Stompin’ Ground (After Hours) est une jam d’après concert (PLO54). 

 

 

 

1.     « Cradle Rock » (Rory Gallagher) – 7:38 

2.     « I Wonder Who » (Morganfield) – 7:52 

3.     « Tattoo’d Lady » (Rory Gallagher) – 5:04 

4.     « Too Much Alcohol » (J. B. Hutto) – 8:30 

5.     « As the Crow Flies » (Tony Joe White) – 6:02 

6.     « A Million Miles Away » (Rory Gallagher) – 9:29 

7.     « Walk on Hot Coals » (Rory Gallagher) – 11:13 

8.     « Who’s That Coming? » (Rory Gallagher) – 10:05 

9.     « Back on My Stompin’ Ground (After Hours) » (Rory Gallagher) – 5:18

 

 Rory Gallaghervocals, guitar, harmonica/Gerry McAvoybass guitar/Lou Martinkeyboards/Rod de’Athdrums, percussion 

Contact:jean-claude.reichert@orange.fr 

 

12345...39
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE