Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Kingfish'

Weiry Good.

Posté : 25 juin, 2011 @ 1:12 dans Bob Weir, Kingfish, rock, West Coast | Pas de commentaires »

kingfishkingfish1976front.jpg

KINGFISH 

KINGFISH – 1976 CoolCoolCoolCool

 

Dans l’entourage de Grateful Dead, plusieurs formations ont existé, parfois de front et généralement aux vocations purement récréatives, d’autres, comme les New Riders Of The Purple Sage (voir les choniques par ailleurs) avaient pignon sur rue. Les Jerry Garcia, Phil Lesh, Mickey Hart, Robert Hunter et autres, en s’écartant de la maison-mère Dead, sont impliqués dans une production discographique parallèle non négligeable et qui contribue à alimenter le constat que la scène de San Francisco, l’Area Bay comme on dit, a été une fourmilière florissante et capitale pour le rock. Au hasard de l’exhumation des œuvres  associées à GDF (rien à voir avec Gaz De France), la Grateful Dead Family, voici Kingfish. Ce groupe américain, fondé par Matthew Kelly (auteur-compositeur, guitariste, harmoniciste) et Dave Torbert fait son apparition fin 1973 avec un line-up constitué, outre Kelly et Torbert, de Robbie Hoddinott, Chris Herold et Mick Ward (remplacé par Barry Flast). A la mort (importante pour Kingfish) de Mike Ward, Bob Weir rejoint Kingfish (1974) ; c’est à son niveau que se situe le lien le plus profondément ancré avec la GDF. Il fait partie des fondateurs de la maison Grateful Dead. Le bassiste Dave Torbert, via NRPS, et du fait de sa collaboration sur certains projets des Dead (American Beauty), en qualité de musicien bâti dans le moule de l’Area Bay, peut être considéré comme étant de l’entourage proche du Dead. Kelly, invité sur le Wake Of The Flood de ce groupe (1973), également. Cette bougeotte qui habitait les musiciens de San Francisco est très caractéristique de l’esprit communautaire, altruiste, ludique et libre qui régnait alors. Kingfish s’inscrit complètement dans l’aspect récréatif évoqué ci-dessus. D’où la décontraction qui en émerge et les raisons pour lesquelles ce poisson n’a jamais été aussi royal que ce que  l’appartenance à la mouvance GDF pouvait laisser envisager. Kingfish, avec l’arrivée de Bob Weir, bénéficie d’un contrat d’enregistrement auprès de Grateful Dead Records. C’est une aubaine pour lui ; le problème est que le groupe est considéré (à tort) comme le groupe parallèle de Bob Weir ou une ramification du Dead, alors que ce dernier s’y implique totalement entre 1974 et 1976. Le temps de réaliser l’album éponyme Kingfish (1976) et  Live’n’Kickin’ (1977) et Bob Weir revient au bercail. Kingfish est, surtout et  avant tout, le groupe de Matthew Kelly, le seul qui puisse afficher une présence permanente, mais Bob Weir en est un élément incontournable et brillant. Quoi qu’il en soit la connexion avec le Dead est bien réelle. Le répertoire de ce premier album ? Une combinaison jazzy pour débuter, les excellents Lazy Lightnin et Supplication. S’ensuit un tir groupé de très bons titres comme Wild Northland, Asia Minor, Home To Dixie, Hypnotise, Big Iron de Marty Robbins (le cow boy de service) et deux pointures, le traditionnel Bye And Bye et Jump For Joy, énorme. C’est un grand disque des années 70, bien écrit (avec des morceaux originaux essentiellement) et magnifiquement interprété. Rajoutez-y un côté « on est là pour s’amuser », un peu jam, et vous devinerez aisément  l’agréable sensation qui s’en dégage (PLO54).

  

1. »Lazy Lightnin’ » (John Perry Barlow, Bob Weir) – 3:02 

2. »Supplication » (Barlow, Weir) – 2:56 

3. »Wild Northland » (Tom Hovey, Dave Torbert) – 2:24 

4. »Asia Minor » (John Carter, Tim Gilbert, Hovey, Scott Quigley) – 3:32 

5. »Home to Dixie » (Barlow, John Cutler, Matt Kelly, Weir) – 3:52 

6. »Jump for Joy » (Carter, Gilbert) – 3:49 

7. »Good-Bye Yer Honor » (Hovey, Kelly, Torbert) – 2:56 

8. »Big Iron » (Marty Robbins) – 4:30 

9. »This Time » (Kelly, Torbert) – 4:23 

10. »Hypnotize » (Kelly, Torbert) – 4:35 

11. »Bye and Bye » (trad., arr. Barlow, Weir) – 4:03

 

Bob Weir – guitare , chant/Matthew Kelly – guitare, harmonica , chant/Dave Torbert – basse , chant/Robby Hoddinott – guitare , guitare slide/Chris Herold – batterie , percussions/Steve Evans – basse/Barry Flast – piano , chant/Pablo Green – percussions sur la piste 10/Anna Rizzo – chant/Jim Sanchez – batterie/JD Sharp – Symphonizer sur les pistes 1, 9 et 10. 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

 

 

 

 

 

 

12
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE