Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'John Lee Hooker'

Frisson garanti.

Posté : 27 juin, 2011 @ 1:12 dans Blues, Blues-rock, Boogie, Canned Heat, John Lee Hooker, Southern Rock | Pas de commentaires »

cannedheathookernheat.jpg

CANNED HEAT 

HOOKER ‘N HEAT – 1971 CoolCoolCoolCoolCool

 

Quand deux légendes du blues, le maître John Lee Hooker et les élèves surdoués qu’il a forcément influencés, Canned Heat,  s’engagent pour réaliser un disque en commun, que voulez-vous qu’il advienne d’autre, d’une telle rencontre au sommet, qu’une collaboration d’exception ? Seulement voilà… à qui attribuer ce double LP ? En le voyant comme un disque de JLH, comme c’est le cas dans la première partie, on se dit que le bluesman black du Mississippi n’aura jamais eu aussi prestigieux groupe pour l’accompagner ; en se plaçant du côté des fans du Heat, il a plus valeur de démonstration, de la part de la formation californienne,  comme quoi elle est passée experte  dans la pratique du  répertoire du maître, ce, devant le maître himself, et notamment le boogie, essentiellement influencé par John Lee Hooker. Quoi qu’il en soit, le double album qui en découle, Hooker ‘N Heat  est un spectacle à ne pas manquer. Album enregistré à Liberty Records (L.A) en mai 1970, sorti en janvier 1971, cette septième pièce studio du Canned Heat bénéficie du retour d’Henry Vestine à la guitare, de l’arrivée d’Antonio De La Barreda, bassiste, pour pourvoir aux départs conjoints  et respectifs d’Harvey Mandel et de Larry Taylor pour les Bluesbreakers de John Mayall.  De La Parra et Wilson, pour la dernière fois avant son décès en septembre de la même année, contribuent à ces sessions, Hite se contentant d’une participation en qualité de producteur avec Skip Taylor. Pour JLH, cet opus sera le premier à entrer dans les charts US (78 en février 1971). Le cliché pour la pochette du LP (sur laquelle tous les acteurs ont l’air abattu) est postérieur à la mort d’Alan Wilson, ce dernier apparaissant dans le cadre au-dessus de la tête de JLH. « Sunflower » Vestine ne figure pas, non plus, sur cette photo, étant remplacé par Skip Taylor (l’homme devant la fenêtre) dont le facies a été purement et simplement rajouté (c’est flagrant !). Le programme d’Hooker ‘N’ Heat est partagé entre du Hooker agressif et rudimentaire en solo, du Hooker complice en duo avec le très grand Alan Wilson (pour lequel le bluesman noir en pinçait vraiment, musicalement parlant) et du Hooker  soutenu brillamment par les Heat. Send Me Your Pillow, Driftin’ Blues, I Got My Eyes On You, Whiskey And Wimmen, Let’s Make It, The World Today et l’extraordinaire Boogie Chillen N°2 resteront pour toujours les grands moments de cette réunion historique. Mais que les coeurs sont gros, à sa publication… Ce disque doit être une base de la discographie de tout bluesman qui se prétend comme tel. Superbe ! (PLO54).

 

1. »Messin’ with the Hook » – 3:23 

2. »The Feelin’ Is Gone » – 4:32 

3. »Send Me Your Pillow » – 4:48 

4. »Sittin’ Here Thinkin’ » – 4:07 

5. »Meet Me in the Bottom » – 3:34 

6. »Alimonia Blues » – 4:31 

7. »Driftin’ Blues » – 4:57 

8. »You Talk Too Much » – 3:16 

9. »Burnin’ Hell » (Bernard Besman, Hooker) – 5:28 

10. »Bottle Up and Go » – 2:27 

11. »The World Today » – 7:47 

12. »I Got My Eyes on You » – 4:26 

13. »Whiskey and Wimmen’ » – 4:37 

14. »Just You and Me » – 7:42 

15. »Let’s Make It » – 4:06 

16. »Peavine » – 5:07 

17. »Boogie Chillen No. 2″ – 11:33

 

Bob « The Bear » Hite – producteur/Alan « Blind Owl » Wilson – guitare, harmonica, piano, chant/Henry « Sunflower » Vestine – guitare/Antonio de la Barreda – basse/Adolfo « Fito » de la Parra – batterie/John Lee Hooker – guitar, chant 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE