Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Jethro Tull'

A vouloir trop en faire…

Posté : 18 février, 2010 @ 4:43 dans Jethro Tull, rock progressif 70 | Pas de commentaires »

jethrotullwarchild.jpg

JETHRO TULL

WAR CHILD – 1974  CoolCool

War Child, c’est l’exemple-type du groupe du veut trop en faire, c’est la montagne Tullienne qui accouche d’une souris (War Child). A courir deux lièvres à la fois, on n’en attrape aucun. Cet album de 1974 représente une grande déception. Décevant parce que l’on ne retrouve pas l’audace des albums précédents, parce que l’album manque parfois d’inspiration, décevant parce que War Child qui avait initialement été conçu comme un double LP (et qui a dû être réarrangé en un album simple de 10 titres), s’inscrivait dans le cadre d’un projet ambitieux (un film dont le script était bouclé mais dont les producteurs refusaient de donner la direction à Anderson) qui n’a jamais vu le jour. L’accouchement de War Child s’est fait dans la douleur, sous césarienne, mais le bébé n’est pas de la race des bébés qu’on embrasse, qu’on choie, qu’on chouchoute. Pourtant le groupe avait levé le pied en s’accordant une année sabbatique mais il l’a mise à profit en se dispersant. Après 16 mois de silence, la formation ne trouve rien de mieux que de nous sortir un LP rock âpre, sans ambition, orchestralement surchargé. Banal, quoi ! Quand on a fait Aqualung, Minstrel In The Gallery, Thick As A Brick et Passion Play, on n’a pas le droit de livrer une copie aussi pâle. C’est l’exigence que se doivent les grands. Seuls surnagent quelques titres : Ladies, délicieusement acoustique, Skating Away On A Thin Ice Of A New Day, très réussi (parmi les meilleurs de la carrière du Tull). Pour le reste, c’est sympathique, sans plus mais sans marquer les esprits. Jethro Tull, sur cet album, glisse sur une pente savonneuse, régresse. Globalement, War Child transpire trop le déjà entendu. Il n’a rien comme argument pour me séduire. Je comprends pourquoi il n’est jamais retenu dans la discographie basique du Tull. Désolé ! 

 Side one

  1. « War Child » – 4:35
  2. « Queen And Country » – 3:00
  3. « Ladies » – 3:17
  4. « Back-Door Angels » – 5:30
  5. « Sealion » – 3:37

Side two

  1. « Skating Away on the Thin Ice of the New Day » – 4:09
  2. « Bungle in the Jungle » – 3:35
  3. « Only Solitaire » – 1:28
  4. « The Third Hoorah » – 4:49
  5. « Two Fingers » – 5:11

 

  • Ian Andersonflute, acoustic guitar, saxophones, vocals
  • Barriemore Barlowdrums, percussion
  • Martin Barreelectric guitar, Spanish guitar
  • John Evanpiano, organ, synthesizers
  • Jeffrey Hammondbass guitar, string bass
  • David Palmer – orchestral arrangements
  • 12345...12
     

    thbdwarp |
    CORONER COLLECTION |
    read and heard |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
    | Dreams of Music
    | JAH LOVE