Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Ilous & Decuyper'

Impossible n’est pas français.

Posté : 24 juin, 2011 @ 6:07 dans Folk, folk-rock, Ilous & Decuyper, Rock en France | Pas de commentaires »

iilousdecuyperalbum1971.jpg

ILOUS & DECUYPER 

ILOUS & DECUYPER – 1971 CoolCoolCoolCoolCool

Les plus anciens, fidèles auditeurs des émissions radiophoniques nocturnes animées par les José Arthur, Jean-Bernard Hebey ou Michel Lancelot, ont eu la surprise et le privilège de découvrir que la scène rock française des années 60/70, triste comme un bonnet de nuit, recélait alors quelques petits bijoux qui n’avaient pas à faire le moindre complexe sur l’échiquier international. L’une de ces petites merveilles oubliées, et qu’un camion de déménagement de la société Ilouz, circulant devant moi, m’a permis d’extirper du plus profond de ma mémoire, était précisément  Ilous & Decuyper. Ce duo français de pop-folk et aux très belles harmonies vocales, était apte à rivaliser avec les anglo-saxons. Son seul défaut, mais c’était un mal récurrent à l’époque, était de chanter dans la langue de Molière. Généralement, ça ne passait pas ou alors très mal, en raison de textes supposés se révéler trop niais ou nunuches. Connerie ! Traduisez les chansons de certains groupes éminents anglais ou amerloques, et vous verrez que ça ne vole pas haut. Bernard Ilous et Patrice Decuyper, dans une indifférence totale, ont sorti un album éponyme (1971) de derrière les fagots, une pépite si raffinée, si pure, d’une telle beauté sur le plan de la mélodie et aux arrangements très distingués. La comparaison avec Crosby Stills Nash & Young est toute trouvée (sur Deezer, l’écoute est possible). Guitare acoustique, électrique, piano, orgue, 14 titres en français (plus une admirable version d’Eleanor Rigby dans sa langue d’origine ponctuée d’un immense solo de guitare de Jean-Pierre Alarcen), harmonies vocales éthérées… ce disque est une grande réussite à la frenchie. Indifférents, l’élu, Vous mourrez demain, l’instrumental Cor bucolique (le cor y est avantageusement utilisé), Non, Beurk qui caricature les Stones, Berceuse, Mélancolie, Nuit de Glace, Aime-Toi Toi-même sont autant de preuves que la poésie et la chanson  à la française et en français, avaient leur place dans le concert rock des seventies. Ilous et Decuyper étaient de grands artistes. Dire que sans ce camion, il aurait continué à végéter au fond de ma mémoire (PLO54).

 

1 – Indifférents 

2 – Vous Mourrez Demain 

3 – Cor Bucolique 

4 – Eleonor Rigby 

5 – Non 

6 – Nuit de Glace 

7 – L’élu 

8 – Cyclothymie 

9 – Mélancolie 

10 – Hawai 

11 – Berceuse 

12 – Beurk!!! 

13 – Indifférents 

14 – Aime-toi toi même 

15 – L’Espoir

 

Bernard Ilous (vocals, guitars, piano, keyboards, organ, percussion)/Patrice Decuyper (vocals, guitars, percussion. 

Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

 

 

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE