Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Graham Nash'

A la table des grands.

Posté : 25 août, 2010 @ 1:22 dans Graham Nash | Pas de commentaires »

grahamnashsongsforbeginnersfront.jpg

GRAHAM NASH 

SONGS FOR BEGINNERS – 1971  CoolCoolCoolCoolCool

 

 La fin de sa relation avec Joni Mitchell a sérieusement affecté Graham Nash, au point que son premier album solo, enregistré à L.A (Wally Heider III) et à Frisco (studio C), sorti en mai 1971, est marqué du sceau du chagrin et de l’émotion (3 titres portent sur la relation avec Joni), mais c’est la révolte, la politique et son antimilitarisme notoire qui constituent  également la semence de Songs For Beginners. Ainsi, ce compositeur-interprète à la grande sensibilité couche sur ce disque des chansons pop magistrales. Au début des années 70, Graham Nash est certes connu, mais n’est pas encore considéré à sa juste valeur (aujourd’hui encore, il n’a pas l’aura qu’il mérite). Dans le contexte des formations qu’il a fréquenté ou dont il fait alors partie (Hollies, CSN et CSNY), Nash a pourtant écrit une pléthore de chansons sublimes (The King Midas, Dear Eloise, Teach Your Children, Our House). Pour l’heure, les autres acolytes du quatuor magique (Crosby Stills Nash & Young) font encore de l’ombre à l’anglais expatrié au royaume de la West Coast. En 33 minutes, il remet les pendules à l’heure, avec élégance et infiniment de délicatesse, de douceur, de simplicité, voire de naïveté. Son timbre de voix facilement reconnaissable, la qualité et l’inventivité de son écriture  éclaboussent cet album (paru chez Atlantic) qu’il a lui-même produit. Tout semble fait dans la facilité sur un terrain qu’il maîtrise. Une pléiade d’amis musiciens participe à l’enregistrement : David Crosby, Neil Young (alias Joe Yankee pour préserver l’anonymat), Phil Lesh et Jerry Garcia, John Barbata, Dave Mason, Calvin Samuels… Le résultat est probant, l’œuvre de Nash n’a pas à rougir devant les albums de Crosby (If I Could Only Remeber My Name), de Young (After The Gold Rush) et de Stills (Stephen Stills) ou du quatuor réuni. Entre guitare et piano, Nash livre quelques-unes de ses meilleures compositions. L’introspectif Songs For Beginners est le terrain privilégié des protest-songs, l’hymne accrocheur Military Madness, ainsi que Chicago (et sa célèbre intro) enchaîné par un utopique We Can Change The World. Il est aussi le jardin de titres délicats et poétiques, comme Wounded Bird, et d’un mémorable Simple Man, de délicieuses ballades (l’obscur Better Days) de même que d’un majestueux I Used To Be A King (avec Jerry Garcia à la pedal steel et Phil Lesh à la basse), sur sa relation perdue. J’ai gardé pour la fin le merveilleux Sleep Song, vraisemblablement le plus beau morceau composé par Nash ainsi que la magnifique mélodie Man In The Mirror, que j’affectionne tout particulièrement. Be Yourself et There’s Only One me semblent par contre, un ton en dessous. Sobre et merveilleusement produit, que cet album est beau et encore très d’actualité. Ne passez pas à côté. 

  

  

1.     Military Madness – 2:50 

2.     Better Days – 3:47 

3.     Wounded Bird – 2:09 

4.     I Used to Be a King – 4:45 

5.     Be Yourself – 3:03 

6.     Simple Man – 2:05 

7.     Man in the Mirror – 2:47 

8.     There’s Only One – 3:55 

9.     Sleep Song – 2:57 

10.   Chicago – 2:55 

11.   We Can Change the World – 1:00 

Graham Nash : chant, guitare acoustique, orgue, piano, papier et peigne, tambourin/P. P. Arnold : chœurs/John Barbata : batterie, tambourin/Joel Bernstein : piano/Rita Coolidge : chœurs, piano, piano électrique/David Crosby : guitare électrique/Larry Cox : whiskers/Chris Ethridge : basse/Jerry Garcia : piano, guitare steel/Bobby Keys : saxophone/Phil Lesh : basse/David Lindley : violon/Dave Mason : guitare électrique/Sermon Posthumas : clarinette basse/Dorian Rudnytsky : violoncello/Calvin « Fuzzy » Samuels : basse/Dallas Taylor : batterie/Neil Young : piano/Everyone Loose There : chœurs/Venetta Fields, Sherlie Matthews, Clydie King, Dorothy Morrison : chœurs 

 

Contact :jean-claude.reichert@orange.fr 

 

1234
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE