Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Free'

Un beau cadeau d’adieu.

Posté : 25 juin, 2011 @ 3:21 dans Blues-rock, Free, Hard Rock, Rhythm & Blues | Pas de commentaires »

free3.gif

FREE 

HEARTBREAKER – 1973 CoolCoolCoolCool

 

Malgré la tumultueuse tournée de promo 1972, qui voit le guitariste junkie Paul Kossoff, raide défoncé, briller par son absence  et son instabilité dans tous les sens du terme , attitude provoquant son départ (voulu ou contraint ?), d’une part (lors des sessions d’enregistrement de Heartbreaker), et  la décision du jeune Fraser  (20 ans), d’autre part, de quitter cette formation en proie à une progression fortement réfrénée sur le plan artistique,  Free  continue à y croire. Cet acharnement à ne pas sombrer, se révèle fructueux, Heartbreaker, sixième album studio, a vraiment une belle gueule. Publié en janvier 1973, il réunit, outre Kirke et Rodgers, les anciens, John Rabbit Bundrick (et un pote du nom de Snuffy Walden), Tetsu Yamauchi qui ont bossé avec  Kirke et Kossoff, dans le créneau libéré par la première rupture de Free (1971) ainsi que…  Kossoff, réduit à l’état de loque et de musicien de session, car (anormalement) non crédité comme membre à part entière de Free. Heartbreaker est une belle surprise, en effet. Souffrant de la perte de Fraser (son suppléant n’a pas son génie mais assure le coup), mais bénéficiant du jeu inventif de John Rabbit Bundrick (ainsi que de son aptitude à l’écriture) et d’une prestation globalement satisfaisante d’un Paul Kossoff, en meilleure forme visiblement, Heartbreaker affiche plus de cohérence que les insignifiantes directions prises par Highway (Travellin’ In Style est le seul à repiquer au truc) et Free At Last. Cerise sur le gâteau : Paul Rodgers se remet à bien chanter. Et l’on a pu juger, dans le passé, de l’excellence de sa voix particulièrement expressive.  Wishing Well, Muddy Water, Common Mortal Man, Heartbreaker plaident incontestablement en sa faveur pour étayer le constat que Free est de retour au sommet. Malheureusement, cet album achève la carrière d’une formation éminemment marquante du rock. La mort de Paul Kossoff en 1976 réduit à néant toute idée de reformation. Free disparaît l’année même de ce Heartbreaker et nous a fait un beau cadeau avant de tirer sa révérence (PLO54).

  

1. »Wishing Well » (Rodgers/Kirke/Yamauchi/Kossoff/Bundrick) 3.43 

2. »Come Together In The Morning » (Rodgers) 4.38 

3. »Travellin’ in Style » (Rodgers/Kirke/Yamauchi/Kossoff/Bundrick) 4.01 

4. »Heartbreaker » (Rodgers) 6.12 

5. »Muddy Water » (Bundrick) 4.15 

6. »Common Mortal Man » (Bundrick) 4.06 

7. »Easy on My Soul » (Rodgers) 3.44 

8. »Seven Angels » (Rodgers) 5.03

 

  

Paul Rodgers – lead vocals, guitar/Paul Kossoff – guitar/John « Rabbit » Bundrick – backing vocals, keyboards/Tetsu Yamauchi – bass/Simon Kirke – drums/« Snuffy » Walden – guitar on « Easy on My Soul »/Rebop Kwaku Baah – congas on « Wishing Well » 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

123456
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE