Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Dixie Dregs'

Hyper cool.

Posté : 30 juin, 2011 @ 4:05 dans Dixie Dregs, Jazz Fusion, Jazz-rock Fusion, rock | Pas de commentaires »

dixiedregsfreefall.jpg

DIXIE DREGS 

FREE FALL – 1977 CoolCoolCoolCoolCool

L’université de Miami a servi de pépinière pour alimenter Dixie Dregs. Steve Morse (futur Kansas et Deep Purple) en a été l’instigateur et le premier répertoire interprété couvrait essentiellement, au début, des reprises de John McLaughlin et de southern rock. Formé dans les années 70, Dixie Dregs, est recensé dans le southern rock. Cela mérite précision. Leur musique, foncièrement instrumentale, s’articule autour d’un mix assez particulier de jazz, de rock sudiste, de bluegrass. C’est dans cette voie que Dixie Dregs s’engage musicalement pour traiter son premier jet The Great Spectacular, considéré comme une démo et publié sous sa propre étiquette Dregs Records, un luxe que peu de groupes pouvaient alors s’autoriser. Leur première réalisation affiche de l’originalité et du talent. La fusion agréable et intéressante fut cependant réservée à quelques 1000 culards qui ont pu en avoir l’accès en primauté à sa sortie. L’idée n’était pas si farfelue, pour convaincre aussi rapidement Capricorn Records, dénicheur de talent pour tout ce qui a trait au southern Rock, de signer Dixie Dregs dès Free Fall, son vrai premier disque (1977). Mélange de southern rock, de bluegrass, de classique, de funk, de hard, d’acoustique et d’influences jazzy, Free Fall (si vous n’avez pas préalablement été de la démo) surprendra forcément par sa complexité mais séduira par sa technicité et sa virtuosité, sa créativité et son originalité. Accrocheuse, inspirée et mélodique, cette musique pleine d’audace génère les Free fall, Holiday, Refried Funky Chicken, Moe Down, Northen Lights, autant d’instrumentaux sur lesquels souffle un esprit de grande liberté. Un mot sur les acteurs : Steve Morse, on connaît son style inimitable. Allen Sloan est au violon, Steve Davidowski aux claviers, Andy West à la basse et Rod Morgenstein à la batterie. Attardez-vous sur leur performance. Quand la technique individuelle se met au service de l’entreprise, ça engendre cette délicatesse instrumentale (PLO54).

 

  

1. »Free Fall » – 4:40 

2. »Holiday » – 4:29 

3. »Hand Jig » – 3:16 

4. »Moe Down » – 3:49 

5. »Refried Funky Chicken » – 3:16 

6. »Sleep » – 1:53 

7. »Cruise Control » – 6:14 

8. »Cosmopolitan Traveler » – 3:01 

9. »Dig the Ditch » – 3:50 

10. »Wages of Weirdness » – 3:45 

11. »Northern Lights » – 3:12

Stephen Davidowski – Keyboards/Rod Morgenstein – Drums, Percussion/Steve Morse – Guitar, Banjo, Keyboards, Guitar Synth/Allen Sloan – Strings, Violin, Viola, Electric Violin/Andy West – Bass Guitar 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

 

1234
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE