Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Dan Fogelberg'

Rendons à Fogelberg, ce qui appartient à Fogelberg

Posté : 1 juillet, 2011 @ 4:50 dans Dan Fogelberg, Soft Rock | Pas de commentaires »

danfolgelberghomefree1972.jpg

DAN FOGELBERG 

HOME FREE – 1972 CoolCoolCoolCoolCool

 

 

Musicien et auto-compositeur précoce, Dan Fogelberg se fait vite remarquer par le milieu et Columbia Records, plus particulièrement par Irwing Azoff, qui lui offre la possibilité, à 21 ans, de sortir son premier album : Home Free, enregistré à Nashville (Tennessee) en 1971 et publié l’année suivante. Le petit n’a pas froid aux yeux et s’entoure pour l’occurrence d’une brochette de talents bien gratinée comme Buffy Sainte-Marie, Jackson Browne, Joe Walsh et Monsieur Roger McGuinn (Byrds). Cet artiste polyvalent n’a pas frappé les esprits lors de la parution dans les bacs de ce premier LP ; longtemps j’ai tenté de chercher une explication sur la tiédeur avec laquelle il a été accueilli. Aujourd’hui encore, je crie au scandale quant au peu d’intérêt accordé à ce dernier. J’avoue n’avoir découvert Home Free que bien plus tard, au milieu des années 80, par un heureux hasard, et, depuis, je me suis rarement départi de cette œuvre trônant dans mon best of perso. Ce regretté multi-instrumentiste de talent, simple, délicieusement romantique, introspectif, grand manieur de guitare acoustique au phrasé parfois surprenant, tantôt ménestrel, tantôt folk ou country, nous offre ici, du haut de ses 21 berges, un écrin regorgeant 10 très belles pierres précieuses. De To The Morning à The River, Fogelberg décoche une salve généreuse de flèches d’amour et touche là où le cœur bât. Home Free est un incontournable, sans chichis, direct et est peut-être ce que Fogelberg a fait de plus touchant ; c’est celui par lequel il a pris son envol. Ce mec avait des prédispositions exceptionnelles. Son passage sur la terre rock ne lui a pas permis de le démontrer comme il se doit et d’en tirer tous les bénéfices. Heureusement qu’il reste dans son héritage des chapitres comme Home Free pour redorer le blason d’un artiste fort méconnu mais extraordinairement doué (PLO54).

  

1) To The Morning 

2) Stars 

3) More Than Ever 

4) Be On Your Way 

5) Hickory Grove 

6) Long Way Home (Live In the Country) 

7) Looking For A Lady 

8) Anyway I Love You 

9) Wysteria 

10) The River 

 

Dan Fogelberg – acoustic and electric guitars, piano, organ, Moog, vocals/Norbert Putnam – bass, cello/Kenny (Buffalo) Buttrey – drums, percussion, red & green/Weldon Myrick – pedal steel, dobro/Buddy Spicher – fiddle, viola/Farrell Morris – vibes, percussion/David Briggs – played piano on « More Than Ever » and « Anyway I Love You » and organ on « Long Way Home »/Glenn Spreen – String arrangements on « To The Morning » and « Wysteria »/Bill Purcell – String arrangements on « Hickory Grove ». 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

 

  

 

 

123456
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE