Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Canned Heat'

Dans le respect des maîtres.

Posté : 27 juin, 2011 @ 1:40 dans Blues, Blues-rock, Boogie, Canned Heat, Southern Rock | Pas de commentaires »

cannedheatvintage2.jpg

CANNED HEAT 

VINTAGE – 1970 CoolCoolCoolCool

 

Les gamins, laissez-moi vous avertir : là on rentre dans la cour des légendes. Alors, All Respect ! C’est avec ces titres là que j’ai touché du Canned Heat pour la première fois et j’ai eu du mal à m’en remettre. Les enregistrements datent de 1966, mais le LP est sorti quatre ans plus tard, quand le groupe commençait à récolter les fruits de sa popularité. Mélange de blues électrique, de rock et de boogie qui a fidélisé je-ne-sais-combien de teenagers de l’époque (les seniors d’aujourd’hui), la musique de Canned Heat (formé en 1965 à Los Angeles) a valeur de legs incontournable pour les musiciens qui ont suivi. Ce line-up historique, produit par le légendaire Johnny Otis, articulé autour de « l’ours », Bob Hite, le chanteur, d’Alan Wilson, « la chouette », guitariste slide hors pair et harmoniciste aussi génial, du guitariste Henry Vestine, dit Sunflower (viré du Mothers pour des faits de drogue), de la « taupe », le bassiste Larry Taylor (Stuart Brotman sur le premier album) et de Frank Cook, batteur, publie ce premier LP, Vintage Heat, constitué essentiellement de reprises de standards du blues. Trop court mais très agréable, il est le prototype même du Canned Heat de cette époque, qui n’avait pas son égal pour valoriser les vieux blues de Muddy Waters, d’Elmore James, de Wilie Dixon, de John Lee Hooker. La preuve est dans les Spoonful et Pretty Thing (Dixon), Rollin’And Tumblin’ (Elmore James), présenté dans deux versions, Got My Mojo Working (Waters), Louise et  Dimples (John Lee Hooker). Les guitares de Vestine et de Wilson sont omniprésentes, l’ours n’en finit plus de gronder (je revois sa masse volumineuse arpenter la scène de long et large), c’est joué carré, chaud, énergique, avec enthousiasme, par des gus qui fourbissaient alors leurs premières armes, sans en rajouter. Vintage Heat représente la période pré-Woodstock (Going Up The Country) et d’On The Road Again. C’est une pièce de collection d’un des groupes les plus populaires des années hippies et toujours en activité aujourd’hui (PLO54).

 

 1. »Rollin’ and Tumblin’, Pt. 1″ (Muddy Waters) – 2:17 

2. »Big Road Blues » (Tommy Johnson) – 2:08 

3. »Spoonful » (Willie Dixon) – 2:30 

4. »Got My Mojo Working » (Preston Foster) – 2:44 

5. »Pretty Thing » (Dixon) – 2:01 

6. »Louise » (Chester Burnett) – 3:07 

7. »Dimples » (John Lee Hooker) – 2:21 

8. »Can’t Hold on Much Longer » (Canned Heat) – 2:32 

9. »Straight Ahead » (Canned Heat) – 2:35 

10. »Rollin’ and Tumblin’, Pt. 2″ (Waters) – 2:07

 

Bob Hite – vocals/Alan Wilson – Slide Guitar, vocals, Harmonica/Henry Vestine– Lead guitar/Stuart Brotman – Electric Bass/Frank Cook – drums 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

12345...12
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE