Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Buffalo Springfield'

Comme un rouleau compresseur.

Posté : 19 mars, 2010 @ 11:33 dans Buffalo Springfield, Neil Young, Stephen Stills | Pas de commentaires »

buffalospringfieldbs.jpg

BUFFALO SPRINGFIELD 

BUFFALO SPRINGFIELD – 1967  CoolCoolCoolCoolCool

 

Buffalo Springfield (3 albums seulement) a été l’un des groupes qui a le plus influencé la musique rock et dont se sont inspirés beaucoup d’artistes ou de formations des années 60 et 70. Personne ne peut désavouer le constat que Neil Young et Stephen Stills (à l’origine de ce groupe) ont eu des carrières exceptionnelles. Personne ne peut renier l’apport de Jim Messina au rock et au country rock notamment (il rejoindra Buffalo par la suite, son apport sur ce disque sera toutefois réduit surtout à la technique), seul, avec Kenny Loggins ou Poco. Personne n’ose contester le talent indéniable de Richie Furay, mis au service du même Poco. Leur pédigrée parle pour eux. Et bien le Buf, c’était ce concentré de pointures, Bruce Palmer (basse) et Dewey Martin (batterie) apportant leur écot à cette formation américaine créée en 1966 et séparée deux ans plus tard pour des problèmes de rivalité entre Young et Stills. Entre temps, il y a eu ce premier LP éponyme qui connut un très bon accueil. Le groupe boxait alors dans la catégorie des Byrds, le cador de l’époque du milieu des années 60, en se positionnant dans le country blues, notamment. Groupe éphémère, il a eu le privilège de compter deux génies de l’écriture, Young et Stills (respectivement 5 et 7 titres sur ce premier album), par ailleurs très prolifiques, des voies qui se complétaient merveilleusement bien, comme celles de Stills, de Young et de Furay. Leurs chansons, simples, (généralement courtes) étaient très mélodieuses, appuyées par des guitares magnifiques. Cet album folk-rock-pop californien de 1967, et de 33 minutes, fit sensation à sa publication et traça la voie du succès à Buffalo et ses membres. Quasiment tous les morceaux de l’album sont réellement bons et efficaces (j’émets une réserve pour Go And Say Good Bye), mais celui qui a fait (et qui fait toujours) la renommée de Buffalo Springfield, c’est le pacifique For What It’s Worth, single qui ne figurait pas sur le LP d’origine. Ce morceau a été repris dans plusieurs films, notamment Forrest Gump. Beaucoup de soins ont été apportés au son et aux arrangements de ce premier album, bien dans le ton de son époque et qui n’est sans rappeler les Byrds. Buffalo pète le feu au point que l’on se demande combien il y a de guitares dans ce groupe. Album méconnu et qui demande à être jugé à sa juste valeur. Superbe !

 

  

1.     For What it’s Worth – Steve with Richie & Dewey – (2:37) (Stills) 

2.     Go and Say Goodbye – Richie & Steve – (2:19) (Stills) 

3.     Sit Down I Think I Love You – Richie & Steve – (2:30) (Stills) 

4.     Nowadays Clancy Can’t Even Sing – Richie with Steve & Neil – (3:26) (Young) 

5.     Hot Dusty Roads – Steve with Richie – (2:47) (Stills) 

6.     Everybody’s Wrong – Richie & Steve with Neil – (2:22) (Stills) 

7.     Flying On the Ground is Wrong – Richie with Steve & Neil – (2:38) (Young) 

8.     Burned – Neil with Richie & Steve (Neil on piano) – (2:14) (Young) 

9.     Do I Have To Come Right out and Say It – Richie with Steve & Neil (Neil on piano) – (3:00) (Young) 

10.   Leave – Steve with Richie – (2:42) (Stills) 

11.   Out Of My Mind – Neil with Richie & Steve – (3:05) (Young) 

12.   Pay the Price – Steve with Richie – (2:35) (Stills)

 

  

  • Neil Young (Guitare) 

  • Stephen Stills (Guitare) 

  • Richie Furay (Guitare) 

  • Dewey Martin (Batterie) 

  • Bruce Palmer (Basse) 


Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

 

123
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE