Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Blues'

Mayall touche le fond.

Posté : 3 juillet, 2011 @ 7:54 dans Blues, John Mayall | Pas de commentaires »

johnmayallbottomline.bmp

JOHN MAYALL 

THE BOTTOM LINE – 1979 CoolCool

 

 

Sa relation avec ABC Records ayant pris fin avec le précédent Last Of The British Blues, John Mayall, qui est au blues ce que Miles Davies l’est au jazz, doit repartir sous un nouveau label : ce sera DJM Records, distribué par Pye au Royaume-Uni,  qui abrite notamment Elton John (Dick James Music). A une époque où le blues peine à subsister dans l’humeur punk et disco ambiante, et où sa carrière en est à un stade très discret, John Mayall voit la vie pépère qu’il mène alors au soleil de Californie, à côté de Maggie Parker, troublée par l’incendie de sa maison de Laurel Canyon. Humainement et artistiquement, Mayall est à la rue. Une main devant, une main derrière, il fait preuve de persévérance et se reconstruit, déterminé qu’il est à renaître de ses cendres. Infatigable légende, là où d’autres ont renoncé, lui, va relever la tête. Ce mec là, il faut le statufier ! The Bottom Line (1979) s’inscrit dans ce contexte. Hélas, la collaboration entre DJM (pour trois disques) et le bluesman blanc va se solder par un échec cuisant. DJM a des idées précises sur le produit qu’il attend, tandis que notre artisan du blues préféré  veut du blues ou broder autour du blues. Des sommes conséquentes sont  investies dans ce projet désastreux, pour rameuter la fine fleur des musiciens de New-York et de Californie (Steve Lukhater, Cornell Dupree, Steve Jordan, Paul Shaffer, Michael et Randy Brecker, Cheryl Lynn, Jeff Porcaro, Lee Ritenour…), alors que Mayall, pour ce qui est censé être un de ses albums solo, est  réduit à la portion congrue : le chant et l’harmonica. Fort de café, non ? Le résultat, indépendant de la volonté du vieux, est que l’album sonne comme un produit disco. Le public le lui fait d’ailleurs payer cash, en France notamment, où il est hué comme jamais. Heureusement qu’il est quasi introuvable car s’il en est un à éviter comme la peste, c’est ce Bottom Line (PLO54).

 

  

1 Bottom line (Mayall/Pendarvis) 

 

2 Dreamboat (Carroll) 

3 Desert flower (Mayall) 

4 I’m gonna do it (Capaldi) 

5 Revival (Betts) 

6 The game of love (Capaldi/Otu) 

7 Celebration (Mayall/Johnston) 

8 Come with me (Johnston)

 

 1/3/4 

John Mayall – vocals, harmonica/Bob Babbitt – bass/Errol Bennett – percussion/Frankie Centano – bass/Vivian Cherry, Ullanda McCullough, Janice Gadson Pendarvis – backup vocals/John Faddis – trumpet/Arthur Jenkins – percussion/Howard Johnson – baritone sax/Virgil Jones – trumpet/Steve Jordan – drums/Sid McGinnis – guitar/Jeffrey Miranov – guitar/Rob Mounsey – keyboards/Leon Pendarvis – keyboards/Allan Ralph – bass trombone/John Tropea – guitar/George Young – alto sax, « C » flute. 

2/5/6 

John Mayall – vocals, harmonica/Rubens Bassini – percussion/Michael Brecker – tenor sax/Randy Brecker – trumpet/Vivian Cherry, Ullanda McCullough, Janice Gadson Pendarvis – backup vocals/Ron Cuber – baritone sax/Cornell Dupree – guitar/Gordon Edwards – bass /Jeff Layton – guitar/Paul Shaffer – keyboards/Lew Soloff – trumpet. 

7/8 

Steve Lukather – guitar/John Mayall – vocals, harmonica/Ben Benay – guitar/Tim Drummond – bass/Steve Foreman – percussion/Lee Holdridge – strings/John Jarvis – piano/Bernie Krause – moog/Cheryl Lynn, Delbert Langston, Pepper Watkins – backup vocals/Alejandro Neciosup – percussion/Jeff Porcaro – drums/David Shields – bass/Lee Ritenour – guitar. 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

12345...43
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE