Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour la catégorie 'Atomic Rooster'

Bien foutu.

Posté : 18 février, 2010 @ 3:28 dans Atomic Rooster, rock progressif 70 | Pas de commentaires »

atomicroosterinhearingof.jpg

ATOMIC ROOSTER

IN HEARING OF – 1971   CoolCoolCoolCool

Groupe de rock progressif britannique, formé en 1969, sur les cendres du Crazy World Of Arthur Brown par Vincent Crane, le claviériste (un feu beau sujet de sa majesté que celui-là !), son nom vient du jour où Crane et Palmer (eh oui, le Carl Palmer !) ont quitté le Crazy World et l’Amérique, pour regagner leur Angleterre natale. C’était le premier jour de l’année du coq dans le calendrier chinois. Il n’en fallait pas plus pour que, dans la tête d’un illuminé comme Crane, le groupe ce nom Atomic Rooster, le coq atomique (et non pas le homard). Y a de ces destinées… Quand on parle d’Atomic Rooster, on pense toujours Carl Palmer mais le seul qui soit resté jusqu’au bout, c’est Vincent Crane (jusqu’à sa mort par overdose en 1989). C’est l’âme du groupe et le compositeur. Carl Palmer n’est plus dans la formation quand In The Hearing est réalisé (juillet 1971). Le line-up est constitué de Crane au piano et à l’orgue, de John Du Cann (guitare et chant), Pete French (chant) et de Paul Hammond (ex-Andromeda) à la batterie. Son rock progressif est très influencé par le psychédélisme. Atomic Rooster est l’un des groupes les plus funky de cette époque. In The Hearing, troisième album du « coq atomique » est un monument, trop peu connu à mon humble avis. Avec un Vincent Crane, désormais seul boss (il assure aussi les basses façon Ray Manzarek), le groupe va livrer un album impressionnant (un groove puissant, des mélodies qui collent bien au chant vitriolé de Peter French), un disque rock-funk-jazz, bien cadencé pendant une quarantaine de minutes, illustré par Breakthrough, Break The Ice, Head In The Sky (les deux derniers morceaux sont de Du Cann), le violent A Spoonful Of Bromure Helps The Pulse Rate Go Down, la jolie ballade Decision/Indecision et le bluesy hypnotique Black Snake. Donc fortement recommandé ! 

Side one

  1. « Breakthrough » (Vincent Crane/Pat Darnell) 6:22
  2. « Break the Ice » (John Du Cann) 5:03
  3. « Decision/Indecision » (Crane/Darnell) 3:54
  4. « A Spoonful of Bromide Helps the Pulse Rate Go Down » (Crane) 4:43

Side two

  1. « Black Snake » (Crane/Darnell) 6:03
  2. « Head in the Sky » (Du Cann) 5:42
  3. « The Rock » (Crane) 4:35
  4. « The Price » (Crane) 5:20

  • Vincent Crane: Hammond organ, piano, vocals on « Black Snake »
  • John Du Cann: guitars
  • Pete French: vocals
  • Paul Hammond: drums, percussion
  •  

    thbdwarp |
    CORONER COLLECTION |
    read and heard |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
    | Dreams of Music
    | JAH LOVE