Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Pas si ringard que ça…

Classé dans : Country,Country-Rock,Folk,folk-rock,Mason Proffit,rock — 29 juin, 2011 @ 17:37

masonproffitbarebackrider2.bmp

MASON PROFFIT 

BARE BACK RIDER – 1973 CoolCoolCool

 

Bare Back Rider (1973) est le dernier LP de la saga Mason Proffit, ces incontournables pionniers du country-rock et dont la carrière n’a pas fait trois lignes dans les presses les plus avisées. Comment expliquer cette aberrante contradiction à nos descendants ? Parce que, nous, les tempes grises, Jipé en tête, avons tâté de ce groupe et de c’temps. Nous avons vécu (en noir et blanc) ce manque de reconnaissance à leur égard, frisant l’irrespect. Beaucoup vous apprendront que, dans les années 70, il ne fallait  pas en pincer pour la country-music ; « ringarde ! » qu’ils disaient ! « Ils », ce sont les rockeux, qui ne juraient que par le seul idéal musical qui existait à leurs yeux. Le reste n’était que daube. Dans la cour du lycée, il n’était pas de bon ton de déplacer le débat sur le terrain country ou de son dérivé le country-rock. Quesaco le country-rock ? Des cowboys qui jouent de la guitare électrique ? J’exagère, mais dans les grandes lignes, c’était ça. Je l’ai vécu, mais comme je bouffais à tous les râteliers du rock, je ne me suis jamais senti attaqué et d’ailleurs, je m’en tapais comme de l’an 40. Jipé, quant à lui, en a souffert toute sa jeunesse, dans sa Bretagne natale. Il peine encore à s’en remettre aujourd’hui et cauchemarde (encore en noir et blanc) souvent, pour peu qu’il soit porté atteinte à la seule musique qui vaille le coup pour lui : country, bluegrass. Il fait peine à voir à pleurer à chaudes larmes sur son vieux banjo désaccordé ou à chausser, avec nostalgie, ses tiags usées jusqu’à la corde, héritées d’un fan américain de Gram Parsons. Chienne de vie… Délaissons le contexte historique et passons à l’album. Bare Back Rider, plus country traditionnel, produit par Bill Halverson, est sorti dans l’indifférence la plus totale. La presse et le public n’ont pas adhéré. Le groupe n’y a pas résisté, se séparant aussitôt après. Proche de son prédécesseur dans sa conception, l’album met en évidence une formation qui n’a peut-être jamais été aussi affûtée techniquement, collectivement. Par contre, la maison de disques Warner Bros lui a achetée une muselière, because son activisme politico-social marqué des LP précédents est limité à une modeste réflexion sur l’Irlande du Nord (Black September/Belfast). Lily est savoureux. L’excellent Setting The Woods On Fire est une des rares pistes que les rockeux peuvent se mettre sous la dent. Mais ces derniers seront-ils sensibles au solo de kazoo (pour les djeunes, le gazou ou encore mirliton, est un instrument qui transforme le timbre de la voix du chanteur en sons nasillards) qui termine le morceau ? I saw The Light (très bon) remet une couche dans le répertoire de la chrétienté. Sail Away, Cottonwood et Five Generations sont de plaisantes petites ballades. Le reste est country, plus populaire en 2011 qu’en 1973. C’est pour cette raison qu’il passera mieux maintenant qu’à l’époque de sa publication. Donc à revoir ou à voir. 

PS: une dernière nouvelle m’apprend que Jipé  donne, aujourd’hui, des cours de danse country dans un village de France. Sans rancune (PLO54).

 

1  Lilly 2:19 

2  Cottonwood  4:17 

3  Setting the Woods on Fire  2:56 

4  Dance Hall Girl  4:50 

5  To a Friend  4:12 

6  Stoney River  3:50 

7  Black September/Belfast  3:47 

8  I Saw the Light 2:58 

9  Five Generations  4:44 

10  Sail Away  3:11

 

Terry Talbot (Acoustic Guitar, Banjo, Mandolin, Kazoo, Vocals)/Tim Ayers (Electric Bass)/Art Nash (Drums)/ Tom Radtke (Percussions)/John Michael Talbot (Acoustic Guitar, Banjo, Mandolin, Pedal Steel, Vocals, 12 String Acoustic/Johnny Talbot (Acoustic Guitar, Banjo, Mandolin, Pedal Steel, Vocals, 12 String Acoustic). 

Contact: jean-claude.reichert@orange.fr 

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE