Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Archive pour août, 2010

Le début du Fairport Confusion.

Posté : 29 août, 2010 @ 9:06 dans Fairport Convention | Pas de commentaires »

fairportconventionangeldelightfront.jpg

FAIRPORT CONVENTION 

ANGEL DELIGHT – 1971 CoolCool

 

 On peut se relever de la perte d’un être. De deux, c’est plus délicat. Après avoir perdu Sandy Denny, qui a mis Fairport Convention  sous les feux de la popularité, c’est autour de Richard Thompson d’aller humer l’air en solitaire. Ashley Hutchings itou. Si le départ de sa chanteuse mythique n’a pas mis le groupe à la rue (le Full House, sans elle, est une vraie et excellente surprise), celui de son guitariste tout aussi emblématique et de son violoniste, sont une catastrophe.  Réduit à quatre membres, Dave Swarbrick met la main sur ce qu’il reste du Fairport (seul Nicol est encore là) et sort coup sur coup, en 1971, deux LP : cet Angel Delight, en juin et un opéra folk (Babbacomb Lee), en septembre. Inspiré par le lieu où ils créchaient en communauté (The Angel, un ancien pub du Hertfordshire), Angel Delight fait 8 au Royaume-Uni, meilleur score dans les charts de la discographie Fairport et s’installe également dans le Bilboard ricain. Etonnant pour un album qui est loin d’être ce que Fairport a fait de mieux. La créativité chère à Thompson et Denny fait défaut ici, la matière laisse donc à désirer. Pour sauver les meubles, la bande à Swarbrick a remis au goût du jour des classiques du folk british en les durcissant à l’électricité et en les « rockisant ». Heureusement que leur enthousiasme et leur savoir-faire technique indéniables sauvent  la face de cet album. Le groupe, dans sa mouture nouvelle, est orphelin de la guitare de Thompson et à sec quant aux idées à relancer ou à développer. Et pourtant, à l’écoute de l’accrocheur Lord Marlborough, j’étais empli d’optimisme… Désolé, les mélodies manquent, les harmonies vocales manquent, Thompson manque… Cet album fait tâche sur la carte de visite du Fairport, groupe mythique du folk britannique, faut-il le rappeler. 

Le début du Fairport Confusion. 


Side one 

1.     « Lord Marlborough » (Traditional) – 3:27 

2.     « Sir William Gower » (Traditional) – 5:00 

3.     « Bridge over the River Ash« [5] (Traditional) – 2:15 

4.     « Wizard of the Worldly Game » (Nicol, Swarbrick) – 4:08 

5.     « The Journeyman’s Grace » (Swarbrick, Thompson) – 4:35 

Side two 

1.     « Angel Delight » (Mattacks, Nicol, Pegg, Swarbrick) – 4:09 

2.     « Banks of the Sweet Primroses » (Traditional) – 4:15 

3.     « Instrumental Medley: The Cuckoo’s Nest/Hardiman the Fiddler/Papa Stoor » (Traditional) – 3:28 

4.     « The Bonny Black Hare » (Traditional) – 3:08 

5.     « Sickness and Diseases » (Swarbrick, Thompson) – 3:47 

6.     « The Journeyman’s Grace » (Swarbrick, Thompson) – 3:53 [6] 

Dave Swarbrick: vocals, fiddle, viola, mandolin, Cuckoo pipe
Dave Pegg: vocals, bass guitar, electric guitar, fiddle, viola
Dave Mattacks: drums, percussion, harmonium, tambourine, bass guitar
Simon Nicol: vocals, electric& acoustic guitars, viola, electric dulcimer 

Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

12345...108
 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE