Miouzik 60 et 70

POUSSEZ PAS Y EN AURA POUR TOUT LE MONDE!!!

Le chroniqueur BANDe en live !

Classé dans : The Band — 20 mars, 2010 @ 12:22

bandrockofages.jpg

THE BAND IN CONCERT 

ROCK OF AGES – 1972  CoolCoolCoolCool

 

  

Le Live était indispensable. Il fallait faire comme tout le monde. Il n’était pas convenable pour un groupe de ce calibre de négliger son public. Délaissant les studios, le Band a sorti ce Rock Of Ages en 1972, soit quatre ans après son premier album Music From Big Pink. Il a été enregistré durant une série de concerts fin décembre 1971 à New York. Franchement, c’est très bon. Le groupe était alors en forme malgré les problèmes de drogue et d’alcool de certains de ses ouailles. La prestation d’ensemble est excellente. Dylan, Clapton et autres Harrison ont apprécié le Band et s’en sont inspirés, ont même collaboré sur certains projets. Mieux qu’eux pour juger des performances des américano-canadiens, je ne connais pas. Reconnaissons-leur la pertinence de leur choix et collaboration, d’autant plus que c’est partagé par les critiques, le public (et par moi, sans quoi je ne chroniquerais pas la dessus). Si, sur un album studio, on pioche ses morceaux au gré des désirs, un Live, ça s’écoute de A à Z. En opérant de la sorte, vous ne louperez rien de la magie de Rock Of Ages. Juste pour l’anecdote, le Band reprend des titres lui appartenant (comme The Night They Drove Old Dixie Down dont Joan Baez a fait un hit), qu’il combine avec des reprises comme le Don’t Do It des Four Tops, ce célèbre quartet américain sous label Motown (années 60). C’est plein de virtuosité, de maîtrise et de vie. Une section de cuivres a été rajoutée qui donne encore plus de gaieté et de vie à ce concert. Et dire que Robertson était mort de trac en public… Double LP, 17 titres, vous en avez pour plus d’une heure de rock, country, blues, free jazz, folk. Ce live en annonce un autre : The Last Waltz, leur concert d’adieu de 1978. Chut, je n’en dirais pas plus. Du grand art. 

 

 

 

1.     « Introduction » – 1:22 

2.     « Don’t Do It » (Holland-Dozier-Holland) – 5:00 

3.     « King Harvest (Has Surely Come) » – 4:04 

4.     « Caledonia Mission » – 3:38 

5.     « Get Up Jake » – 3:33 

6.     « The W. S. Walcott Medicine Show » – 3:54 

7.     « Stage Fright » – 4:38 

8.     « The Night They Drove Old Dixie Down » – 4:34 

9.     « Across The Great Divide » – 3:59 

10.   « This Wheel’s On Fire » (Rick Danko, Bob Dylan) – 4:07 

11.   « Rag Mama Rag » – 4:33 

12.   « The Weight » – 5:32 

13.   « The Shape I’m In » – 4:14 

14.   « The Unfaithful Servant » – 4:48 

15.   « Life Is a Carnival » (Danko, Levon Helm, Robertson) – 4:17 

16.   « The Genetic Method » (Garth Hudson) – 7:48 

17.   « Chest Fever » – 5:24 

18.   « (I Don’t Want To) Hang Up My Rock and Roll Shoes » (C. Willis) – 4:20

 

  

  • Rick Dankobass, violin, vocals 

  • Levon Helmdrums, mandolin, vocals 

  • Garth Hudsonorgan, piano, accordion, tenor and soprano saxophones 

  • Richard Manuelpiano, organ, clavinet, drums, vocals 

  • Robbie Robertsonguitar, vocals, introduction 

  • Allen Toussainthorn arrangements 

  • Howard Johnsontuba, euphonium, baritone saxophone 

  • Snooky Youngtrumpet, flugelhorn 

  • Joe Farrelltenor and soprano saxophones, English horn 

  • Earl McIntyretrombone 

  • J. D. Parronalto saxophone and E-flat clarinet 

 

         Contact : jean-claude.reichert@orange.fr 

 

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

thbdwarp |
CORONER COLLECTION |
read and heard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les humains entre eux
| Dreams of Music
| JAH LOVE